•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Les choses sérieuses commencent » pour Mathieu Betts, selon Antony Auclair

Antony Auclair (gauche)

Antony Auclair (gauche)

Photo : Gracieuseté / Buccaneers de Tampa Bay

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Contrat de trois ans avec les Bears de Chicago en poche, Mathieu Betts est prêt à entamer son parcours dans la Ligue nationale de football (NFL). Si quelqu'un est bien placé pour comprendre ce qui attend l'ailier défensif du Rouge et Or, c'est son ancien coéquipier Antony Auclair, qui a vécu une situation quasi identique, il y a deux ans.

Une fois que tu fais partie d’une équipe, ça n’a pas d’importance si tu as été repêché ou signé. Moi, je voulais seulement que Mathieu ait une chance, et il l’a. C’est vraiment cool, s’est réjoui Antony Auclair, lundi après-midi, lorsque joint à Tampa Bay par Radio-Canada.

Le Beauceron sait de quoi il parle. Il est passé par le même chemin au printemps 2017. Après quatre saisons dans l’uniforme du Rouge et Or, plusieurs organisations de la NFL lui avaient démontré de l’intérêt. Lui aussi avait fini par écouter l’entièreté du repêchage sans entendre son nom, mais s’était immédiatement entendu comme joueur autonome avec une équipe, les Buccaneers.

Un contrat sans grandes garanties qui ne l’assurait en rien d’une place dans la formation floridienne. Mais deux ans plus tard, le voilà établi dans le circuit Goodell.

Quel conseil donne-t-il à son ami et ex-coéquipier?

Là, ce sont les choses sérieuses qui commencent. Signer un contrat n’est vraiment pas une finalité. Si c’était dur avant, ça va être encore plus dur maintenant. Il faut tout donner ce que tu as et être sérieux. Mais ce sont des choses que Mathieu fait déjà bien.

Mathieu BettsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mathieu Betts.

Photo : Rouge et Or de l'Université Laval / Mathieu Belanger

La NFL, un autre monde

Évidemment, la marche est haute entre le football universitaire canadien et la NFL, reconnait Auclair. Les joueurs sont plus gros, plus forts et plus rapides. Les terrains sont plus petits et les règlements différents, notamment en ce qui a trait à la distance entre les lignes offensive et défensive lorsque le ballon est mis en jeu. Puis la NFL est une grosse machine où tout est amplifié, relate le colosse de 1,98 m (6 pi 6 po) et 116 kg (256 lb).

C’est sûr que c’est immense, mais quand tu arrives sur le terrain et tu mets ton casque, ça reste du football. Les choses vont plus vite, le niveau est vraiment supérieur, mais il faut que tu t’adaptes et que tu fasses les choses que tu as toujours faites.

La clé pour Betts, estime Auclair, sera de toujours continuer de progresser. Sa vitesse et sa capacité d'anticipation, entre autres, ont fait de l’ailier défensif montréalais l’un des joueurs les plus productifs de l’histoire du football universitaire canadien, mais cela ne suffira pas dans la NFL.

Ne jamais cesser de s'améliorer

Tout ce que tu fais doit devenir meilleur dans la NFL. Mathieu a beaucoup de choses à améliorer, comme moi j’avais beaucoup de choses à améliorer. C’est vrai aussi pour les joueurs choisis au 1er ou 2e tour au repêchage. Ils ont une occasion, mais ils ne sont pas nécessairement prêts pour la NFL et tout le monde est sur un pied d’égalité en arrivant au camp.

Quant à l’accueil que recevra Betts dans la NFL, une ligue où les Canadiens et les francophones se font rares, Auclair ne s’inquiète aucunement.

C'est un petit milieu. Pour ma part, mes coéquipiers étaient curieux d’où j’arrivais et où j’avais joué. C’était cool parce qu’ils posaient des questions et respectaient beaucoup le fait que j’ai joué au Canada et que je me retrouve dans la ligue avec eux. J’imagine que ça va être pareil pour Mathieu, conclut Antony Auclair, qui partage le même agent que Betts et Laurent Duvernay-Tardif, soit Sasha Ghavami.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !