•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux centres de recherche de Saskatoon reçoivent 13 M$ d’Ottawa

L'intérieur du Centre de canadien de rayonnement synchrotron.

La lumière extrêmement brillante du synchrotron est produite en utilisant des ondes de fréquence radio et de puissants aimants pour faire accélérer les électrons presque à la vitesse de la lumière.

Photo : Gabrielle Proulx

Le Centre canadien de rayonnement synchrotron et le centre de vaccination international VIDO-InterVac ont obtenu un total de 13 millions de dollars du gouvernement fédéral pour mener leurs recherches. Ces deux centres, affiliés à l'Université de la Saskatchewan, ont respectivement reçu 11 millions et 2 millions de dollars sur une période de deux ans.

Les fonds seront administrés par la Fondation canadienne pour l’innovation.

La ministre fédérale des Sciences et des Sports, Kirsty Duncan, a procédé à cette annonce à l’intérieur du Centre canadien de rayonnement synchrotron sur le campus de l’Université de la Saskatchewan, à Saskatoon.

Dans cet immense édifice, les électrons tournent presque à la vitesse de la lumière dans un immense anneau.

Les scientifiques utilisent cette technologie, entre autres, pour capter en images la matière, comme les cellules humaines ou animales, pour trouver des solutions dans une variété de secteurs d’activité, comme en agriculture ou dans le stockage d’énergie renouvelable.

Les Saskatchewanais devraient être fiers de ce qu’il y a dans leur cour arrière. Ils devraient être fiers de leur recherche universitaire.

Kirsty Duncan, ministre fédérale des Sciences et des Sports

Un centre de recherche unique au Canada

Le financement du gouvernement fédéral est très bien accueilli par le Centre canadien de rayonnement synchrotron.

Ces nouveaux fonds vont nous permettre d'améliorer la recherche scientifique à Saskatoon, à l'Université de la Saskatchewan et à travers le monde.

Rob Norris, agent principal des relations gouvernementales du Centre canadien de rayonnement synchrotron

Le centre mène notamment des recherches sur l’utilisation de silicone, présent à l’intérieur des cours d’eau en Saskatchewan, dans la production de batteries renouvelables pour la fabrication des voitures électriques.

Pour l'étudiante au doctorat en ingénierie, Nazanin Samadi, ces nouveaux investissements sont vus d’un bon œil, puisqu’ils pourront développer de nouveaux systèmes d’imagerieplus performants.

Pour sa part, le centre de vaccination international VIDO-InterVac, qui mène ses recherches sur la vaccination chez les humains et les animaux, a perçu près de 2 millions de dollars du gouvernement fédéral.

En rendant la recherche sur les maladies infectieuses plus abordable, on peut recruter davantage de chercheurs dans le domaine, souligne le Dr Volker Gerdts, directeur et président de VIDO-InterVac.

Le centre tente, entre autres, de concevoir des vaccins notamment contre le virus du Zika et la tuberculose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !