•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beauté et espoir pour la programmation 2019-2020 de La Bordée

Des personnages lèvent les bras en l'air

Oeuvre de Wartin Pantois sur le mur de La Bordée

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les pièces choisies pour la prochaine saison du théâtre de La Bordée s'articuleront autour du thème de la « beauté qui sauvera le monde ».

Cinq pièces au programme de la saison 2019-2020 ouvriront une fenêtre sur l’espoir face au contexte morose actuel, explique le directeur artistique Michel Nadeau.

« Le thème de la saison, c’est La beauté sauvera le monde. L’idée, c’est que c’est cinq pièces où on a des personnages qui sont aux prises avec un monde en train de changer et il y a cinq personnages qui ont envie de faire bouger les choses, de réagir, de se sauver, d’aller vers un ailleurs qu’on espère meilleur. »

Lentement la beauté, écrite il y a une quinzaine d’années par Michel Nadeau, ouvrira la saison.

Liens familiaux

Par la suite, l’auteure Pascale Renaud-Hébert parlera des relations familiales avec sa pièce Hope Town. Dans ce récit, une jeune femme retrouve par hasard son frère qui a quitté la famille cinq ans plus tôt sans laisser de traces.

« Ça questionne nos responsabilités, l’enfermement que peut représenter la famille aussi […] comment se fait-il que des gens en souffrent et aient envie de faire leur vie complètement en dehors de ces liens-là », explique l’auteure.

Les mains d’Edwige au moment de la naissance écrite par Wajdi Mouawad, en 1995, abordera par ailleurs les valeurs, le sacré et la loyauté.

Histoire du Québec

Rouge de l’Américain John Logan et Made in Beautiful (La belle province) d’Olivier Arteau seront aussi de la saison, en 2020.

Olivier Arteau aborde ce qu’il reste du projet collectif québécois au sortir du référendum de 1995. « Mes parents m’en parlent avec beaucoup d’émotivité. On est nés de ça, qu’est-ce qui en reste et pourquoi ça ne nous est pas partagé? », évoque l’auteur.

Quatre pièces invitées seront aussi présentées, dont la comédie Le prénom adaptée du film qui avait remporté un vif succès en France.

Les Hardings d’Alexia Bürger ayant comme trame de fond la tragédie du Lac-Mégantic, la création collective ICI mise en scène par Nancy Bernier et L’Illiade d’Alessandro Barico d’après Homère s’ajoutent aussi au programme.

Wartin Pantois en résidence

L’artiste de rue Wartin Pantois sera par ailleurs en résidence pour la prochaine saison à la Bordée.

Il créera des oeuvres en lien avec les productions qui s’y tiendront.

Une première oeuvre est dévoilée cette semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !