•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrick Lavoie des Roughriders est optimiste quant aux négociations salariales de la LCF

Patrick Lavoie (gauche) et Tyron Brackenbridge (droite)

Patrick Lavoie (no 81) indique que les joueurs réclament, entre autres, une plus grande protection contre les risques de blessures qui nécessitent des traitements de longue durée.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Le receveur éloigné des Roughriders de la Saskatchewan, Patrick Lavoie, se montre optimiste quant aux négociations qui reprennent lundi à Toronto pour le renouvellement de la convention collective des joueurs de la Ligue canadienne de Football (LCF).

Jeudi, les joueurs de la LCF se sont prononcés à 97,3 % pour le déclenchement d’une grève en cas d’impasse dans les négociations, selon l’Association des joueurs de la Ligue canadienne de football (AJLCF).

Patrick Lavoie explique que le but de ce mandat de grève est de doter l’AJLCF d’un pouvoir de négociations, surtout après la décision de la LCF, au début du mois, de retarder les négociations.

« Ce qu’on n’a pas aimé, c’est l’annulation de réunions de négociations alors que la saison s’en vient. On n’a pas aimé ça », déplore-t-il.

Le joueur de 31 ans croit que les négociations se termineront avant le début de la prochaine saison, car il estime que les revendications de l'AJLCF sont raisonnables.

« On a des choses qu’on veut avoir. Je ne pense pas qu’on demande la lune », lance-t-il.

Plus de protection contre les risques de blessures

Patrick Lavoie explique que les joueurs réclament, entre autres, une protection accrue contre les risques de blessures qui nécessitent des traitements de longue durée.

« On demande que si des joueurs sont blessés et ne sont pas capables de retourner sur le terrain, que la Ligue assume un peu, qu’elle fournisse une compensation monétaire ou qu’elle nous aide à nous replacer sur le marché du travail. Pour le moment, ce n’est pas ce qui se passe », déclare-t-il.

Les négociations ont commencé le 11 mars pour renouveler la convention collective des joueurs qui arrive à échéance le 18 mai, un jour avant l’ouverture des camps d’entraînement.

Après avoir joué pour les Alouettes de Montréal, Patrick Lavoie a porté l'uniforme des Roughriders l’automne dernier. Son contrat avec l'équipe a été renouvelé pour une durée de deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports