•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : la lumière au bout du tunnel

Une maison inondée

Les autorités espèrent que les eaux du fleuve Saint-Jean baisseront sous le point d'inondation à certains endroits (comme ci-dessus à Fredericton), d'ici la fin de la semaine.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

La situation s'améliore le long du fleuve Saint-Jean, mais les inondations vont se poursuivre encore quelques jours, estime l'Organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick.

On s’attend que les niveaux d’eau vont rester élevés pour quelques jours encore. Les résidents devraient continuer de faire attention aux risques et faire preuve de patience, affirme un porte-parole de l’Organisation des mesures d’urgence, Shawn Berry.

Les autorités espèrent que les eaux descendront sous le point d’inondation, vendredi, à certains endroits comme à Fredericton et à Maugerville.

En attendant, il y a encore beaucoup d’eau dans le bassin hydrographique du fleuve et il faut du temps pour qu’elles se déversent dans la baie de Fundy, explique le directeur de l’Organisation des mesures d’urgence, Greg MacCallum.

La Transcanadienne est toujours fermée près de Jemseg. Les autorités ont survolé le secteur lundi matin et constaté que les eaux se sont pratiquement retirées de la route, indique Greg MacCallum. Il est encore trop tôt pour prédire quand la route sera rouverte. Il faudra d’abord retirer tous les débris laissés par les eaux et inspecter la route pour vérifier si elle est toujours sécuritaire, dit-il.

Une route de campagne inondée.

De nombreuses routes sont toujours coupées par des inondations dans les régions sinistrées.

Photo : Radio-Canada / Élisa Serret

Le retrait des eaux dans l’ensemble des régions sinistrées sera ensuite suivi d’une période de nettoyage, d’évaluation des dégâts et de réparations.

La Croix-Rouge offre déjà des trousses de nettoyage résidentiel aux sinistrés inscrits à Fredericton, à Maugerville et à Saint-Jean. Environ 1095 personnes de 437 résidences inondées se sont inscrites auprès de la Croix-Rouge depuis la semaine dernière.

Toute personne ayant des dommages à signaler peut le faire au 1-888-298-8555.

Si vous êtes en mesure de le faire sécuritairement, vous pouvez aller visiter vos voisins, voir s’ils ont besoin d’une aide et apporter cette aide, souligne Shawn Berry.

Toute personne qui souhaite offrir ses services bénévolement dans les régions touchées peut communiquer avec les autorités locales, les mesures d’urgence ou les pompiers, ajoute M. Berry.

Les conseils d’Énergie NB

La société Énergie NB recommande à ses abonnés touchés par des inondations de communiquer avec elle dans les circonstances suivantes :

  • si le panneau électrique principal ou le compteur et le socle sont actuellement sous l’eau ou l’ont été;
  • si le bâtiment a été déplacé en raison du courant ou du mouvement des glaces;
  • s’il y a des dommages visibles à l’équipement des services électriques à l’extérieur de la maison;
  • et si la hauteur de l’eau est au-dessus du niveau de l’équipement électrique ou des dispositifs de câblage tels que prises de courant, appareils de chauffage, etc.
Un petit bateau circule entre des maisons inondées

La région de Saint-Jean (ci-dessus) est l'une des plus durement touchées par les inondations au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Élisa Serret

Le courant a été coupé à environ 250 propriétés sinistrées. Les abonnés dans cette situation doivent appeler Énergie NB au 1-800-663-6272 pour demander à nouveau le courant, explique la porte-parole Sheila Lagacé, mais ils doivent tout d'abord faire vérifier les installations électriques de leur maison par un inspecteur agréé en électricité. Que les installations sont endommagées par l’eau ou non, l’entrepreneur fournira au client une étiquette d'inspection. Les gens qui appellent Énergie NB doivent donner le numéro figurant sur cette étiquette.

Le ministre de la Défense visite les troupes à Saint-Jean

De passage à Saint-Jean lundi matin, le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan, a dit qu’il est de tout coeur avec les gens touchés par les inondations pour une seconde année consécutive.

Le ministre félicite et remercie les militaires qui aident les collectivités sinistrées dans la province. La population canadienne peut faire confiance à ses militaires pour l’aider lorsque des catastrophes naturelles se produisent, a-t-il souligné.

Les deux ministres donnent un point de presse devant une route inondée

Le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan (au centre) et le ministre de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick (troisième de gauche à droite) visitent les quartiers sinistrés à Saint-Jean, lundi.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Les militaires continueront d’aider la province aussi longtemps qu’elle aura besoin d’eux, assure le ministre Sajjan.

Greg MacCallum félicite aussi les militaires canadiens pour l’aide considérable qu’ils apportent aux résidents des régions inondées.

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles