•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec octroie 1 M $ à la Croix-Rouge pour aider les sinistrés des inondations

Une femme enveloppée dans une couverture tient son petit chien dans ses bras.
Les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac sont sous le choc dimanche matin. Roxane Gaudreau avec son chien « Chico » était en pleurs. Elle est inquiète pour les animaux dans sa maison. Photo: Radio-Canada / Ivanoh Demers
Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé une aide d'un million de dollars à la Croix-Rouge pour aider les milliers de sinistrés touchés par les inondations. Une aide qui sera certainement utile puisque les niveaux de l'eau ont dépassé ceux atteints en 2017.

Lors d'un point de presse à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, où une digue naturelle a cédé causant d'importants dégâts samedi soir, M. Legault a indiqué que cette somme versée par la Sécurité publique permettra de venir en aide rapidement aux sinistrés.

« Ce que je veux dire aux sinistrés de Sainte-Marthe et de partout au Québec, c'est que les Québécois sont avec vous », a lancé M. Legault, accompagné par la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, elle-même faisant partie des personnes inondées.

Le premier ministre a rappelé que les sinistrés ne pourraient regagner leur résidence immédiatement puisque les niveaux d'eau sont toujours instables dans le lac des Deux-Montagnes.

« L'importance, c'est la sécurité », a tenu à souligner M. Legault.

Le premier ministre entouré de citoyens et de journalistes.François Legault a rencontré des sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac dimanche après-midi. Photo : Radio-Canada / Pascal Robidas

Le premier ministre a tenu à saluer la solidarité des habitants de Sainte-Marthe-sur-le-Lac puisqu'à peine 1 % des évacués doivent être hébergés ailleurs que dans la ville, la grande majorité ayant trouvé refuge chez de la famille ou chez des amis.

M. Legault a par ailleurs félicité les équipes de secouristes, qualifiant de « miracle » le fait qu'il n'y ait pas eu de blessés.

Une aide financière a également été promise aux personnes touchées par les inondations, des « indemnisations rapides [...] pour les travaux qui devront être effectués dans les maisons et pour les meubles », selon le premier ministre.

Des niveaux historiques

Un homme avec une lampe de poche dans son sous-sol inondé. Il a de l'eau plus haut que la taille.Les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac sont sous le choc dimanche matin. Le sous-sol de Jonathan Brassard-Guay a été complètement inondé. Photo : Ivanoh Demers

Selon la sécurité civile, les niveaux d'eau ont maintenant surpassés ceux atteints lors des inondations de 2017.

En entrevue sur les ondes de RDI, Éric Houde a déclaré que la crue printanière entre dans sa phase névralgique.

« On est à des niveaux qui sont au-delà de ce qu’on connaît d’habitude. On est dans la période critique des inondations, des glissements de terrain. Tout le monde est aux aguets. Tout le monde fait attention », a-t-il affirmé.

Samedi, une cinquantaine de glissements de terrain ont été répertoriés à divers endroits au Québec. Le porte-parole de la sécurité civile n’exclut pas que d’autres glissements de terrain puissent survenir.

« On tombe vraiment dans la séquence printanière où la terre dégèle, gonflée d’eau. Hier, dans le secteur de Charlevoix, on a eu à certains endroits jusqu’à 90mm de pluie. C’est la période critique, que tout le monde connaît au niveau du territoire. […] Regardons sur notre terrain s’il n’y a pas de fissures et avertissons nos autorités municipales », a-t-il déclaré.

De plus en plus de sinistrés

Un homme avec sa valise dans un kayak, est évacuéUn résident de Sainte-Marthe-sur-le-Lac évacue en kayak. Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Avec la rupture de cette digue, le nombre de maisons inondées et de personnes évacuées à cause des inondations continue de grimper.

Bilan en date du 28 avril à 19 h

  • Résidences inondées : 6424
  • Résidences isolées : 3508
  • Personnes évacuées : 9522

À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, l'eau a monté si rapidement dans un secteur d'une cinquantaine de rues qu'on pouvait apercevoir des voitures complètement submergées dimanche matin, a mentionné le sergent Daniel Thibaudeau de la Sûreté du Québec (SQ), qui était sur place. L'eau a même atteint les fenêtres au rez-de-chaussée à certains endroits.

Dans son bilan, la Sécurité publique estime à 2500 le nombre de maisons inondées et à 6000 le nombre de personnes évacuées dans cette ville d'environ 18 000 habitants située en bordure du lac des Deux Montagnes.

La région des Laurentides est la plus touchée, avec tout près de 4000 résidences inondées, 1092 maisons isolées et 6956 personnes évacuées.

L'état d'urgence a été décrété dans 48 municipalités au Québec et en Ontario.

La Croix-Rouge sur le terrain

De son côté, le vice-président de la Croix-Rouge, Pascal Mathieu, s'est dit confiant de pouvoir venir en aide à tous les sinistrés.

« Ce qui compte le plus pour les gens c'est de trouver un endroit sécuritaire où dormir pour les prochains jours », a précisé M. Mathieu, ajoutant que la particularité dans le cas de Sainte-Marthe-sur-le-Lac était que plusieurs personnes n'avaient pas de vêtements de rechange puisque l'inondation s'est déroulée trop rapidement.

Un fonds a d'ailleurs été lancé pour venir en aide aux personnes sinistrées. Pour faire un don, vous pouvez communiquer au 1-800-418-1111 ou le faire sur le site web de la Croix-Rouge.

Les personnes touchées par les inondations peuvent communiquer avec la Croix-Rouge du lundi au dimanche, entre 9 h et 21 h, en composant le 1-800-863-6582 ou s’inscrivant en ligne (Nouvelle fenêtre).

La situation par régions

Les zones à risque demeurent les mêmes qu'hier : la rivière des Outaouais, le lac des Deux Montagnes, l’archipel de Montréal et le lac Saint-Pierre.

Le secteur de Rigaud reste aussi fortement touché par les inondations, puisqu'on y dénombrait encore 567 personnes évacuées, dimanche en début de soirée.

Le niveau d'eau de certains secteurs de la rivière des Outaouais a déjà surpassé la pointe de 2017, alors que d'autres secteurs retiennent leur souffle. Dimanche soir, le nombre de personnes évacuées s'élevait à 1739 en Outaouais, dont 1180 à Gatineau.

Les bureaux du gouvernement du Québec à Gatineau seront fermés lundi.

La Mauricie et le Centre-du-Québec semblaient connaître un répit, car on n'y compte que 14 personnes évacuées. Toutefois, plus de 500 résidences sont inondées.

En Beauce aussi, la situation semble se résorber. À Sainte-Marie, le nombre de maisons inondées avait chuté à 100.

Une maison inondée à BracebridgeUne maison inondée à Bracebridge Photo : Radio-Canada / Jean-François Morissette

Le centre de l'Ontario est également touché par des inondations « historiques » et de la pluie attendue mercredi pourrait empirer la situation. Une unité de la Réserve basée à Toronto enverra 60 soldats pour venir aider la population de Bracebridge, qui a décrété l'état d'urgence. Plus de 2000 résidences et chalets ont été touchés par les inondations.

Dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick, le niveau de l'eau est toujours élevé, mais diminue partout, sauf à Fredericton.

Les digues renforcées à Montréal

Lors d'une séance extraordinaire du conseil municipal, la mairesse a annoncé que la Ville prolonge l’état d’urgence jusqu'à jeudi.

À Montréal, près d’une soixantaine de maisons ont été évacuées dans l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro au cours des 24 dernières heures.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, croit que les citoyens ont évité le pire.

« On s’en tire, je dirais, somme toute assez bien, étant donné que les précipitations ont été moins importantes que celles prévues. Présentement, avec une augmentation de 5 cm [du niveau de l’eau], c’est assez loin de ce qu’on avait imaginé pour hier et aujourd’hui », a-t-elle affirmé en entrevue à RDI.

Valérie Plante a mentionné que les digues résistent à la crue. « On a un bon jeu; elles sont solides. Hier, il y a une digue qui a été endommagée, mais on a pu la colmater très rapidement dans Pierrefonds-Roxboro », a-t-elle dit.

Routes et ponts fermés

Le pont des Chaudières. Le pont des Chaudières qui relie Gatineau à Ottawa est fermé à la circulation. Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Les inondations ont de réelles répercussions sur le réseau routier. Une quarantaine de tronçons sont fermés à la circulation.

À Montréal, le pont Galipeault, qui relie Sainte-Anne-de-Bellevue à l'île Perrot, est fermé sur l’autoroute 20. À Laval, le pont qui mène à l’île Bigras demeure impraticable.

En Outaouais, la sortie 307 de l’autoroute 50 est fermée aux automobilistes en raison des inondations et une voie a été retranchée à la hauteur du pont des Draveurs. De plus, une voie a aussi été retranchée sur l’autoroute 15 dans les Laurentides.

Interdiction de navigation

Une petite muraille de sacs protège un terrain d'une rivière agitée. À la hauteur de Cumberland, la rivière des Outaouais a déjà atteint le niveau record de 2017. Photo : Radio-Canada

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a annoncé samedi soir que certains secteurs étaient interdits à la navigation.

Ainsi, aucun bâtiment autre que les navires d'urgence ne peut circuler sur la rivière des Outaouais entre Gatineau et la centrale hydroélectrique de Carillon. L'interdiction s'étend au lac des Deux Montagnes et aux rivières des Mille Îles et des Prairies.

L'arrêté ministériel souligne que tous les agents qui appliquent la loi, y compris les agents de la GRC ainsi que l'ensemble des policiers provinciaux et municipaux, peuvent « ordonner à tout bâtiment de s'arrêter ou de quitter la zone concernée ». M. Garneau a ajouté que « les contrevenants sont passibles d'amendes allant jusqu'à 5000 $ ».

Le ministère des Transports a aussi restreint l'utilisation des systèmes d'aéronefs télépilotés (ou drones) dans un rayon de 9 km de toute région touchée par les inondations au Québec.

Avec les informations de La Presse canadienne

Conditions météorologiques

Environnement