•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pointe de 2017 atteinte par endroits le long de la rivière des Outaouais

Une maison entourée d'eau

La rivière des Outaouais a déjà complètement isolé cette maison de Cumberland.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les plus récentes données de la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO) montrent que le niveau d'eau de certains secteurs de la rivière des Outaouais a déjà surpassé la pointe de 2017, alors que d'autres secteurs retiennent leur souffle.

Les niveaux d’eau devraient plafonner mardi et mercredi prochains pour ensuite demeurer plutôt stables selon les conditions météorologiques, annonce la Commission dans sa plus récente mise à jour, dimanche matin.

Des endroits qui n’ont pas été touchés par les inondations en 2017 pourraient être à risque.

Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais

La rivière s’est élevée à 108,84 m par rapport au niveau de la mer lors de la dernière mesure de la CPRRO effectuée à 6 h 45 dimanche, comparativement à la pointe de 2017 de 108,52 m. Le niveau actuel se trouve donc à 30 cm au-delà de la pointe maximale.

La situation est sensiblement la même au lac Deschênes et à Britannia, où 1 cm sépare le niveau observé dimanche matin de la pointe de 2017. L’eau pourrait s’élever à 60,8 m autour de mardi, selon l’organisme, ce qui surpasse la pointe d’il y a deux ans de 36 cm.

Les températures plus fraîches des derniers jours et les précipitations moins élevées que prévu ont toutefois ralenti la hausse du niveau de la rivière des Outaouais dans les secteurs plus au sud, selon la Commission.

La rivière des Outaouais s’élevait à 44,99 m à la marina de Hull dimanche matin, soit 21 cm sous la barre établie en 2017. La CPRRO s’attend à ce que la rivière atteigne 45,6 m vers mercredi, un sommet historique.

Plus à l’est, à Thurso, le niveau de la rivière est toujours plus bas que le maximum de 2017. Cependant, la pointe attendue mercredi devrait dépasser ce seuil d’environ 40 cm. C’est le même constat dans le secteur de Grenville–Hawkesbury, où la pointe de 2019 pourrait dépasser celle de 2017 d’une vingtaine de centimètres vers le 1er mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !