•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coups de feu dans une synagogue californienne : un mort et trois blessés

Un shérif donnant un point de presse sur le site d'une fusillade

Les autorités sont rapidement intervenues sur le lieu de la fusillade.

Photo : Reuters / John Gastaldo

Reuters

Un homme armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu samedi dans une synagogue près de San Diego, en Californie, faisant un mort et trois blessés au dernier jour de la Pâque juive, ont annoncé les autorités, qui ont qualifié cette attaque de crime haineux.

Le suspect, qui s'était enfui à bord d'une voiture, s'est rendu aux autorités peu après la fusillade. Il s'agit d'un jeune homme blanc de 19 ans dont l'identité n'a pas été révélée.

La fusillade dans la synagogue de Poway, située à une trentaine de kilomètres au nord de San Diego, intervient six mois après l'attaque dans une synagogue de Pittsburgh, qui avait fait 11 morts et 6 blessés, au cours de laquelle le tireur avait crié « Tous les juifs doivent mourir ».

S'exprimant devant les journalistes depuis le centre de commandement de la police, le maire de Poway, Steve Vaus, a qualifié cette attaque de « crime de haine », précisant qu'il se basait sur les propos du tireur lors de son entrée dans la synagogue.

Quatre personnes ont été touchées par balle et transportées au centre médical Palomar, a indiqué le shérif du comté de San Diego, Bill Gore. Une « femme âgée » a succombé à ses blessures, a-t-il précisé. Deux hommes et une adolescente se trouvent dans un état stable.

Depuis la Maison-Blanche, le président Donald Trump a déclaré aux journalistes que cette attaque « a l'air d'un crime haineux ». Les autorités vont mener une enquête approfondie, a-t-il ajouté.

L'attaque s'est produite peu après 11 h 30, heure locale, dans cette banlieue résidentielle d'environ 50 000 habitants. Le tireur est entré dans la synagogue et a ouvert le feu, a déclaré le shérif Gore.

Peu après l'attaque, le suspect a téléphoné à la police autoroutière californienne pour l'informer de son implication dans l'incident et du lieu où il se trouvait.

Un officier de la police de San Diego a appréhendé le suspect sur une autoroute de la ville, sans que le suspect n'oppose de résistance, a déclaré le chef de la police de la ville, David Nisleit.

Un fusil d'assaut, que les autorités considèrent comme l'arme du crime, a été retrouvé sur un siège passager, a-t-il précisé.

Crime haineux

International