•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à la maison pour un survivant de la tragédie des Broncos de Humboldt

Un jeune homme est dans une chaise roulante. Sa mère se trouve à ses côtés.

Ryan Straschnitzki et sa mère

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Un peu plus d'un an après le tragique accident qui a coûté la vie à 16 personnes, le joueur des Broncos de Humboldt, Ryan Straschnitzki, est enfin de retour à la maison.

Le jeune homme de 20 ans fait partie des 13 personnes à avoir subi des blessures dans l’accident, survenu le 6 avril 2018, entre l'autocar qui transportait son équipe de hockey et un camion semi-remorque. Depuis, il est paralysé de la taille jusqu’aux pieds.

Après des mois de rénovations afin dadapter les lieux à sa nouvelle condition physique, la maison familiale située à Airdrie, au nord de Calgary, est enfin prête.

« L’été dernier n’a pas été très bon pour moi. Cette année ce sera différent en partie parce que je peux enfin retourner à la maison! Je pourrai aussi passer du temps avec mes amis et ma famille » se réjouit Ryan Straschnitzki.

Depuis sa sortie de l'hôpital, en juillet, sa famile et lui vivaient dans des chambres d’hôtel.

Les rénovations de la maison familiale, qui ont été menées par le professionnel en construction et vedette de téléréalité Mike Holmes, ont rencontré de nombreux problèmes retardant de plusieurs mois la fin des travaux.

Parmi les changements importants, la chambre de Ryan Straschnitzki a maintenant un système de chauffage indépendant du reste de la maison parce que le jeune homme n'est pas en mesure de ressentir si son corps a trop chaud ou trop froid.

Un ascenseur a aussi été installé dans le garage pour lui permettre de se rendre directement au sous-sol de la maison qui lui servira maintenant d’appartement.

Avec des informations de CBC

TRAGÉDIE DES BRONCOS : UN AN PLUS TARD CONSULTEZ NOTRE DOSSIER SPÉCIAL

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé