•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La criminalité préoccupe les professionnels du tourisme à Winnipeg

Trois personnes se situent à l'avant-plan, deux regardent un panneau indicatif de l'histoire de Louis Riel et le dernier tient un appareil photo à la main, à côté de la tombe. A l'arrière-plan à droite, à proximité de la tombe, trois autres personnes discutent. On voit la cathédrale de Saint-Boniface en arrière-plan.

Des touristes visitent la tombe de Louis Riel, dans le cimetière de la cathédrale de Saint-Boniface, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Abdoulaye Cissoko

L'augmentation de la criminalité dans la capitale manitobaine n'inquiète pas que les résidents. Les professionnels du tourisme craignent aussi les conséquences possibles sur leur industrie.

La tombe de Louis Riel, les ruines de l'ancienne cathédrale de Saint-Boniface, le Musée de Saint-Boniface ou encore la maison Gabrielle-Roy : le quartier de Saint-Boniface, à Winnipeg, regorge d'attractions touristiques.

À elle seule, la cathédrale attire chaque année près de 100 000 visiteurs, indique Marc Foidart, directeur de la Paroisse Cathédrale Saint-Boniface. Selon lui, si, jusqu'à présent, la hausse de la criminalité n'a pas eu d'impact sur le tourisme autour des ruines, cette activité pourrait cependant en souffrir, si la tendance se maintient.

La Cathédrale de Saint-BonifaceAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Cathédrale de Saint-Boniface

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

« On espère qu'avec les rencontres communautaires qui sont organisées avec le conseiller Mathieu Allard et la police de Winnipeg, on mettra en place une stratégie qui va permettre de diminuer la criminalité que l'ont voit présentement », indique-t-il.

Michelle Gervais, directrice générale de Tourisme Riel craint aussi qu'à long terme l'augmentation des actes criminels n'ait des répercussions sur l'industrie, notamment sur la perception des touristes.

« Les gens pensent qu'il y a un taux élevé de crimes à Winnipeg, bien que, si on se compare à d'autres régions, ça ne soit peut-être pas le cas », dit-elle. Elle ajoute que la sécurité est un sujet qu'elle aborde avec le personnel de Tourisme Riel, qui reste aux aguets.

 Michelle GervaisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michelle Gervais, directrice de Tourisme Riel

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

L'organisme de promotion du tourisme francophone dit aussi être en discussion avec les responsables de la Zone d'amélioration commerciale. L'organisme envisage de mettre en place des patrouilleurs bénévoles qui sillonneront les rues de Saint-Boniface.

Michelle Gervais précise qu'elle n'a pas de crainte en ce qui concerne les activités qui se déroulent en plein jour. C'est le soir qui l'inquiète davantage. « Avec l'augmentation de l'offre touristique et des événements spéciaux pouvant se prolonger en soirée, il va falloir accroître la sécurité », souligne-t-elle.

Tourisme Riel travaille avec la province à une stratégie touristique francophone et métisse inédite au Manitoba. Cette stratégie pourrait tenir compte des problèmes liés à la sécurité.

L'objectif de cette stratégie, dit Michelle Gervais, est de faire de la province la capitale francophone de l'Ouest canadien, dont Saint-Boniface serait le coeur.

« Si l'on veut que Saint-Boniface joue ce rôle, il faut un sens accru de la sécurité et une plus grande collaboration entre les gens de l'industrie et les intervenants dans le tourisme. C'est pour avoir plus de programmes et des procédures à suivre en cas d'incident », précise-t-elle.

Mettre l'accent sur le positif

L'augmentation de la criminalité touche toute la ville de Winnipeg. Des travailleurs de première ligne ont déjà tiré la sonnette d'alarme, notamment en raison de la crise de la métamphétamine.

Le Festival folk de Winnipeg.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Winnipeg, ville culturelle, c'est l'image que Tourisme Winnipeg veut mettre en avant.

Photo : Radio-Canada

Au centre-ville de Winnipeg, Tourisme Winnipeg travaille avec ses partenaires, notamment l'Association de commerçants Downtown Winnipeg Biz et la patrouille communautaire du Bear Clan, pour augmenter la sécurité des Winnipégois et des visiteurs.

Son porte-parole, Matt Schaubroeck, compte aussi sur le travail de la police de Winnipeg. Il rappelle que la criminalité n'est pas une exception winnipégoise, mais un fléau qui touche toutes les villes du monde.

C'est pour cette raison que Tourisme Winnipeg préfère mettre l'accent sur les aspects positifs de la ville. « Le message qu'on veut envoyer aux touristes, c'est que Winnipeg est une ville culturelle avec une scène artistique et culinaire. On espère que tous ceux qui viendront ici vont vivre une expérience inoubliable », conclut M. Schaubroeck.

Manitoba

Tourisme