•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une artiste de Thompson veut rallier ses semblables à l’aide d’un site Internet

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Audrie Brooks en train de peindre.

Audrie Brooks a commencé à promovoir son travail sur Facebook avant de se décider à développer sa propre plateforme de promotion.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Audrie Brooks, une artiste visuelle de Thompson dans le nord du Manitoba, a lancé un site Internet pour servir de vitrine virtuelle aux artistes et artisans de sa ville.

Maintenant âgée de 46 ans, Audrie Brooks a commencé à tremper ses pinceaux dans la peinture il y a 10 ans.

« [À l’époque], je parlais avec ma fille pour savoir s’il y avait des choses à mon sujet qu’elle aimerait changer. Elle m’a répondu qu’elle aimerait me voir faire quelque chose d’un peu plus manuel. On a été [dans un magasin d’art] et j’ai trouvé des toiles, de la peinture, des pinceaux. J’ai dépensé pour environ 100 dollars et on est rentrées à la maison », raconte-t-elle.

Elle se découvre une passion pour la peinture et commence à montrer ses toiles sur Internet notamment, sur sa page Facebook.

« [Faire sa promotion de cette façon], ce n’est pas suffisant. Il y a un formidable groupe d’artistes [à Thompson] qui font la même chose que moi depuis chez eux. Je me suis rendu compte qu’on n’avait pas de vitrine et que les gens étaient obligés de nous chercher », explique Audrie Brooks.

Elle décide alors de créer un site Internet, The Big Shop, pour réunir et mettre de l'avant le travail des artistes et artisans de Thompson.

« C’est une vitrine commune, chacun y ayant sa boutique. Ça grossit rapidement. J’aimerais avoir plus d'artistes impliqués dans ce projet. Pour le moment, je n’en ai pas autant que je le souhaiterais », ajoute la fondatrice du site.

Elle précise que son projet n’a d’autre but que de promouvoir les talents locaux pour un public local.

« J’ai donné à [tous les gens inscrits sur le site] six mois gratuits pour voir où tout ça va. [À Thompson], on ne peut pas sauter dans notre voiture pour aller dans une autre ville à 300 kilomètres. On est isolés ici. On doit être amis », insiste Audrie Brooks.

Elle reconnaît néanmoins qu’il est difficile de convaincre les artistes les moins chevronnés de participer à un tel projet dans une petite communauté.

« J’ai aussi discuté avec des gens qui sont un peu timides à l’idée de promouvoir ainsi leur travail. Ils attendent de voir un peu comment cela va se développer. C’est plus difficile dans une petite ville parce que vous allez ensuite croiser les gens au McDonald, au Walmart », explique-t-elle.

Si son site Internet n’est encore qu’à ses balbutiements, Audrie Brooks se prépare déjà à la prochaine étape : permettre l’achat des œuvres directement sur la plateforme en ligne.

Avec des informations de Geneviève Murchison

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !