•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est officiel, le Parti conservateur uni remporte 63 des 87 sièges en Alberta

Superposition d'indicateurs numériques et de graphiques avec en fond le bâtiment de la législature albertaine.

Élections Alberta a dévoilé les résultats officiels du scrutin, et un taux de participation de 64 %, le plus élevé depuis 1982.

Photo : Radio-Canada

Mylène Briand

D'après Élections Alberta, les résultats officiels du scrutin du 16 avril montrent un taux de participation de 64 %, soit le plus élevé des 10 dernières élections provinciales. Le Parti conservateur uni (PCU), dirigé par Jason Kenney, remporte 63 sièges, et le Nouveau Parti démocratique (NPD), avec 24 sièges, devient l'opposition officielle.

La liste officielle des résultats comprend les votes par anticipation et les votes déposés le jour de l’élection.

Le nombre total de votes, soit 1 894 985, est historique. Cela représente un taux de participation de 64 %, soit le plus élevé depuis les élections de 1982 en Alberta, où 66 % des électeurs admissibles s'étaient rendus aux urnes.

Près de 700 000 électeurs ont voté par anticipation en Alberta, un nombre record dans la province.

Certaines circonscriptions ont enregistré des taux particulièrement élevés de participation, dont Grande-Prairie-Wapiti, où 80 % des électeurs inscrits se sont présentés aux urnes, au bénéfice du candidat du PCU, qui l'a emporté avec une forte avance (75 % des voix).

C'est dans des régions urbaines qu'on observe les plus bas taux de participation, en deçà de 50 %, notamment dans Calgary-Est (45,8 %), où la campagne du candidat du PCU, Peter Singh, a été entachée par une perquisition relativement à l'enquête sur les allégations de fraude durant la course à la direction du parti en 2017. Suivent Edmonton-Highlands-Norwood (47,9 %), remportée par Janis Irwin, du NPD, qui succède à son prédécesseur, Brian Mason, et Calgary-Falconridge (49,9 %), une circonscription où la population immigrante constituait 45 % de la population lors du recensement de 2016.

La circonscription de Calgary-Falconridge est d'ailleurs celle où la lutte s'est avérée la plus serrée, avec 96 voix d'écart entre le candidat du PCU, élu, et celui du NPD. Et c'est dans Rimbey-Rocky Mountain House-Sundre, une circonscription qui avait été identifiée parmi les plus à droite par la Boussole électorale, que l'écart est le plus grand.

Pour voir en plein écran (Nouvelle fenêtre)

Une Chambre qui se diversifie lentement

Sur 63 députés du PCU élus, 43 siègent pour la première fois, si l'on exclut Jason Luan, dans Calgary Foothills, qui refait son entrée à l'Assemblée législative après y avoir siégé de 2012 à 2015. Seulement 3 des 24 élus du NPD sont de nouveaux députés.

Un peu moins de 30 % de l'Assemblée est composée de femmes, avec 26 élues, dont 15 du PCU et 11 du NPD. C'est une très légère diminution : il y avait 29 élues en 2015, mais elles étaient 28 à la dissolution de la Chambre, après le départ de Stéphanie McLean, contre 22 en 2012. La parité hommes-femmes avait été presque atteinte en 2015 au sein du NPD, avec 45 % de femmes parmi les élues.

Dans la nouvelle cohorte, une seule candidate élue affiche ouvertement son homosexualité. Il y en avait trois dans le gouvernement précédent et il s'agissait des premiers députés, dans l'histoire politique de la province, à avoir admis publiquement être membres de la communauté LGBT.

On observe aussi une plus grande diversité ethnique parmi les élus. Il y a plus de députés issus d'une minorité visible qu'à la dissolution de la Chambre, soit 17 contre 10 en 2015. Ils sont surtout originaires d'Asie, la plupart du sous-continent indien.

Distribution du vote

En 2015, les espoirs mis sur l'unification de la droite semblent avoir rempli leurs promesses, par la victoire du PCU avec 55 % du vote. En comparaison, le NPD a obtenu 32 % du vote, le Parti albertain a 9 %, et à peine 1 % est allé au Parti libéral.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale