•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel à Miramichi : les secondes s'étiraient comme des heures pour les premiers répondants

Montage photo des quatre jeunes.
Avery Astle (16 ans), Emma Connick (18 ans), Cassie Lloyd (17 ans) et Logan Matchett (17 ans) ont perdu la vie lors d'un accident de la route près de Miramichi, samedi dernier. Photo: Facebook
Radio-Canada

Les premiers répondants ne pouvaient voir que les roues d'un véhicule à la surface de l'eau lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux de l'accident qui a coûté la vie de quatre adolescents à Miramichi, samedi.

La personne au volant de cette Nissan Rogue 2016 avait perdu la maîtrise du véhicule sur une section de la rue Nelson non éclairée et trempée par la pluie. Le véhicule a quitté la route et s’est retrouvé renversé sur le toit dans des eaux glaciales en contrebas, explique le chef adjoint de la Force policière de Miramichi, Brian Cummings.

Quatre autres adolescents, horrifiés, se trouvaient sur les lieux. Ils ont vu le véhicule de leurs camarades faire cet accident en tentant de doubler leur voiture.

L’accident s’est produit vers 22 h 30. Les jeunes venaient tout juste de célébrer le 18e anniversaire d’Emma Connick, l’une des victimes de l’accident.

Vous pouvez imaginer la scène au moment où nos agents sont arrivés sur les lieux. Quatre adolescents nous disaient que leurs amis étaient dans ce véhicule, et la seule chose que nous pouvions voir était les quatre roues qui perçaient la surface de l’eau, explique Brian Cummings.

Portrait de Brian Cummings portant son uniforme cérémoniel.Plusieurs premiers répondants sur les lieux de l'accident ont ensuite pris congé pour tenter de se remettre de leurs émotions, explique le chef adjoint de la Force policière de Miramichi, Brian Cummings. Photo : Gracieuseté

Les policiers sont arrivés sur les lieux environ quatre minutes après l’appel envoyé au service 911 par un autre passant. Des pompiers et des ambulanciers sont arrivés à leur tour peu après. Il y avait en tout plus de 25 premiers répondants, estime M. Cummings.

La mort de Cassie Lloyd, 17 ans, d’Escuminac, de Logan Matchett, 17 ans, et d’Avery Astle, 16 ans, tous deux de Strathadam, et d’Emma Connick, de Barnaby, a été confirmée à l’hôpital. La nouvelle a plongé dans le deuil la population de la région.

Je fais ce métier depuis 30 ans et cet accident est de loin le pire où j’ai été appelé à intervenir.

Brian Cummings, chef adjoint de la Force policière de Miramichi

Les funérailles de Cassie Lloyd (dans l’église de Baie-Sainte-Anne) et d’Emma Connick (dans l’église Saint-Patrick à Nelson) sont célébrées vendredi. La communauté pourra faire ses derniers adieux à Logan Matchett et à Avery Astle, samedi, lors d’une cérémonie qui aura lieu dans l’aréna de Sunny Corner.

Aucune preuve de course entre les deux véhicules

Les policiers croient que Logan Matchett conduisait le véhicule accidenté, qui appartenait à ses parents, et que les conditions routières et la vitesse étaient des facteurs déterminants de l'accident.

Brian Cummings ne se prononce pas quant à la vitesse à laquelle le véhicule pouvait rouler au moment de la manoeuvre de dépassement. La vitesse dans cette zone est limitée à 80 km/h, et le dépassement est permis à cet endroit.

Il n’y a absolument aucune preuve que les deux véhicules faisaient une course, affirme catégoriquement le chef adjoint de la Force policière.

Rien n’indique non plus que les jeunes avaient consommé de l’alcool. Aucun geste criminel n’est soupçonné dans cette affaire, assure-t-il.

Le lieux de l'accident avec les cadeaux déposés par les membres de la communauté. Agrandir l’imageLa communauté s'est rassemblée sur les lieux de l'accident lundi, pour déposer des fleurs, des peluches et des bougies. Photo : Radio-Canada / Margaud Castadère

Les jeunes avaient célébré l’anniversaire d’Emma Connick dans un restaurant McDonald. Brian Cummings croit qu'ils ramenaient l’adolescente chez elle quand l’accident s’est produit.

Des gens ont déposé à cet endroit des fleurs, des chandelles et des peluches. La mare en contrebas mesure environ 18 mètres de largeur, et sa profondeur est de 1,5 mètre, estime M. Cummings.

Les eaux étaient glaciales et sombres, et le véhicule était loin de la rive.

Dans l’eau glaciale jusqu’au cou

Les répondants ont déployé une échelle des pompiers sur la mare constellée de plaques de glace. L’échelle mesurait 7 mètres, mais elle était trop courte.

Ils ont donc marché dans cette eau qui atteignait leur cou, mais ils n’arrivaient pas à ouvrir les portes du véhicule, qui étaient endommagées.

Il a fallu redresser le véhicule sur ses roues. Les premiers répondants n’avaient pas l’équipement pour faire cela. Ils ont attendu l’arrivée d’une remorqueuse.

Les secondes s’étiraient comme des heures tandis que les intervenants essayaient frénétiquement de redresser le véhicule, explique M. Cummings.

Une photographie de Cassie Lloyd ornée de fleurs sur son casier dans l'école.Agrandir l’imageLa mort de Cassie Lloyd, d'Escuminac, a plongé dans le deuil sa famille et ses camarades de classe de l'école secondaire James M. Hill Memorial. Photo : Facebook/James M. Hill Memorial High School

Les quatre adolescents sont restés submergés de 15 à 20 minutes, estime Brian Cummings. Lorsqu’ils ont été retirés du véhicule, la situation étaitextrêmement grave, dit-il.

Des intervenants ont immédiatement tenté les manoeuvres de réanimation cardio-pulmonaire. Les quatre adolescents ont été rapidement transportés à l’hôpital où les efforts de réanimation se sont poursuivis.

Brian Cummings qualifie d’héroïques les efforts du personnel médical. Plusieurs membres du personnel travaillaient sur chaque victime.

Je n’ai jamais vu avant de tels efforts pour réanimer des personnes dans des circonstances aussi horribles.

Brian Cummings, chef adjoint de la Force policière de Miramichi

Le policier a eu l’impression que les médecins faisaient des progrès par moments, particulièrement dans le cas d’Avery Astle, qui a même été transporté à Moncton.

Tous les intervenants étaient en larmes

Mais vers 3 h 30 il n’y avait plus d’espoir de les réanimer et le personnel de l’hôpital au complet était en larmes, tout comme les premiers répondants, raconte M. Cummings. C’était une nuit des plus tragiques et désastreuses, souligne-t-il.

Plusieurs séances d'aide après un stress dû à un incident grave ont été organisées pour les premiers répondants. Brian Cummings a assisté à deux d’entre elles. Il connaissait deux des victimes de l’accident.

Une photographie du jeune hockeyeur trône sur une table entourée de chandelles, de fleurs et d'autres objets.Agrandir l’imageLes camarades de classe d'Avery Astle lui ont rendu hommage dans l'école secondaire North and South Esk Regional. Photo : CBC/Gail Harding

La participation à ces séances est volontaire, mais le policier encourage tous les intervenants à y assister. Le stress post-traumatique peut exercer de graves conséquences à long terme, rappelle-t-il.

Miramichi est une petite communauté et pratiquement tout le monde y a un lien de près ou de loin avec l’une ou l’autre des victimes ou avec leurs parents, ajoute Brian Cummings. Certains de ses collègues, dit-il, ont pris congé pour essayer de se remettre de leurs émotions.

C’était une semaine très difficile pour toute la communauté et il y a encore des jours difficiles devant nous, mais Miramichi est résiliente et nous allons faire ce que nous pouvons pour aider ces familles durant ces jours difficiles, conclut Brian Cummings.

Avec les renseignements de Bobbi-Jean MacKinnon, de CBC

Nouveau-Brunswick

Accident de la route