•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de migrants s'échappent d'un centre de rétention au Mexique

Un policier fédéral se tient à l'extérieur du centre de rétention des migrants. Il fait nuit.

Le centre de Tapachula a une capacité de 900 personnes, mais environ 3200 migrants s'y trouvaient lors de la fuite.

Photo : Associated Press / Moises Castillo

Agence France-Presse

Des centaines de personnes se sont échappées jeudi d'un centre de rétention de migrants à Tapachula, dans le sud du Mexique, ont annoncé les autorités.

« Il y a eu une sortie non autorisée d'une [certaine] ampleur de personnes hébergées dans la station migratoire », a déclaré l'Institut national de migration (INM) dans un communiqué.

Quelque 1300 migrants ont fui, dont environ 700 sont revenus. Les 600 autres n’ont pas encore été localisés, a précisé l'INM. Les migrants de retour ont en fait été appréhendés par des équipes de l'INM et des patrouilles.

Le centre de Tapachula a une capacité de 900 personnes, mais environ 3200 migrants s'y trouvaient. Des documents de sortie leur sont nécessaires pour continuer leur route dans le pays, a dit près du bâtiment un Cubain, Laisel Gomez Cabrera.

La fuite s'est produite à l'heure du dîner, lorsque des Cubains, nationalité la plus représentée, ont menacé d'incendier les installations surpeuplées, selon des témoins.

« Les Cubains allaient mettre le feu à l'institut et nous, comme nous avons des enfants, nous avons dû partir en courant », a dit une Hondurienne qui a été rattrapée par les autorités.

C'est la troisième fois depuis octobre que des migrants se révoltent dans ce centre de rétention contre les mauvaises conditions du lieu.

Depuis octobre, des milliers de Centraméricains traversent le Mexique dans l'espoir de se rendre aux États-Unis.

Amériques

International