•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau chantier d’Habitat pour l’humanité à Devon

Quatre personnes tiennent une énorme clé en carton à l'effigie de Habitat pour l'humanité Edmonton devant une banderole.

La directrice d'Habitat pour l'humanité (à gauche) était avec d'autres membres de l'organisation ainsi que de la compagnie Qualico pour annoncer leur prochain partenariat pour construire une maison à Devon.

Photo : Radio-Canada / Mirna Djukic

Radio-Canada

Habitat pour l'humanité, un organisme qui aide les familles à faible revenu à s'acheter une maison, a célébré sa Journée annuelle de l'habitat dans la capitale albertaine jeudi. Il a profité de l'occasion pour célébrer la quarantaine de maisons qui sont présentement en construction en Alberta et pour annoncer son prochain projet, à Devon au sud-ouest d'Edmonton.

Une famille recevra les clés d’une nouvelle maison à Devon, au mois de juin. Ce sera le premier projet qu'Habitat pour l’humanité (HPH) pilotera dans cette ville.

La maison, construite en partenariat avec l’entreprise privée Qualico, sera offerte à une famille qui n’aurait pas les moyens de se l’offrir autrement. Celle-ci sera choisie en fonction de plusieurs critères, dont le revenu, la responsabilité financière et l'engagement dans la communauté.

Depuis 1991, Habitat pour l’humanité a construit environ 450 maisons du genre dans le nord de l’Alberta. L'organisme a, entre autres, fait parler de lui en 2017 quand il a reçu la visite de l'ex-président américain Jimmy Carter, qui a mis la main à la pâte à un chantier de construction ambitieux qui permettra de loger 58 familles dans le quartier Laurel, du sud-est d'Edmonton.

Le directeur des services aux familles, Armand Mercier, a souvent eu le plaisir d’annoncer la bonne nouvelle aux familles sélectionnées.

« [Chaque fois] il y a beaucoup de joie. Je pense que ça crée de l’espérance pour un avenir meilleur, pour les parents et aussi pour les enfants », raconte-t-il.

Christian Sanchez est un homme aux cheveux courts et foncés. Il parle de façon animée à la caméra, debout dans un corridor.

Christian Sanchez habitait dans un sous-sol avec ses enfants et sa femme jusqu'à temps que Habitat pour l'humanité lui permette de s'acheter une maison.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Les maisons sont construites par des membres de HPH, des bénévoles et des partenaires privés. Les familles sélectionnées doivent établir un plan d’hypothèque et s’engager à faire 500 heures de bénévolat au sein de HPH.

Christian Sanchez vivait dans un sous-sol à Stony Plain avec sa femme et ses enfants, lorsqu’il a été sélectionné pour le programme, il y a cinq ans.

« J’ai appelé ma femme [...] et elle était tellement heureuse. Elle criait : "Nous avons été choisis!" et elle ne pouvait pas y croire », raconte-t-il. « Encore aujourd’hui, j’ai des frissons quand j’en parle, parce que c’était un des plus beaux jours de notre vie. »

Leur vie a complètement changé depuis, surtout pour leurs enfants, qui peuvent jouer plus librement et inviter des amis à la maison.

La directrice d'HPH, Karen Stone, est particulièrement fière de l’impact du programme sur les enfants qui en bénéficient.

« Les enfants qui vivent dans des maisons d'Habitat réussissent incroyablement bien, quand on compare avec ceux qui vivent dans des contextes où il est plus difficile de trouver un logement et où les familles doivent déménager souvent », explique-t-elle.

Habitat pour l’humanité a été créé en 1973, mais il travaille à Edmonton et les environs depuis 1991. Environ 50 000 foyers dans la capitale dépensent plus de 30 % de leur revenu pour se loger. La Ville vise à atteindre 16 % de logements abordables dans tous ses quartiers. Dans plusieurs d’entre eux, il y en a moins de 10 %.

Alberta

Pauvreté