•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six nouveaux appartements offerts à la clientèle autiste de Sherbrooke

La vue extérieure d'un bâtiment.

Un bâtiment du même genre sera construit cet été à Sherbrooke pour accueillir une clientèle autiste.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Han-Logement, qui offre des appartements abordables à des personnes handicapées, s'est donné une nouvelle mission : accueillir une clientèle autiste. L'organisme annonce du même souffle la construction d'un nouveau bâtiment de six appartements dans l'ouest de Sherbrooke.

La nouvelle est accueillie avec un grand soupir de soulagement pour plusieurs familles qui ont un enfant autiste, dont celle de Charles-Étienne Beaulieu, 19 ans. Au cours des dernières années, le jeune homme a travaillé fort pour gagner en autonomie.

Quand ils sont jeunes et qu'ils ont le diagnostic d'autisme, on ne sait pas trop ce qui va arriver avec les années, explique sa mère, Manon Lavigne. Quand ils sont rendus à un âge de pouvoir avoir un appartement, c'est gratifiant et pour les parents et pour les enfants.

Pour sa part, Charles-Étienne se sent prêt à quitter le nid familial. C'est sûr que ça va être un changement pour moi d'habiter seul, lance-t-il.

Han-Logement a déjà deux bâtiments de six logements adaptés qui accueillent pour le moment uniquement des personnes handicapées ou avec des déficiences intellectuelles. L’organisme acceptera à l’avenir des locataires autistes.

Ce sont de vrais logements, des trois et demie complètement indépendants, explique le directeur général d’Han-Logement, Paul Champagne. Les gens doivent démontrer une certaine autonomie, sauf qu’il y a un des locataires sur le site, souvent une personne handicapée physique, qui est là comme un grand-papa, un oncle, pour les rassurer s'il y a un problème.

Un nouveau bâtiment de six logements sera construit cet été dans l'ouest de Sherbrooke et sera entièrement réservé à la clientèle autiste.

On va donner une formation de plusieurs semaines aux personnes sélectionnées avec des thématiques comme les règles de vie en communauté dans un logement, ce qui se passe si l’alarme incendie sonne, si la toilette est bouchée, souligne l’adjointe à la direction d’Autisme Estrie, Caroline Gelly.

De grands donateurs financent le projet. Comme les locataires sont admissibles à un programme gouvernemental, leur loyer leur coûtera le quart de leur revenu.

Estrie

Soins et traitements