•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baaba Maal, une des voix de Black Panther, de passage à Montréal

Un musicien, avec sa guitare, chante au micro

Baaba Maal au festival Glastonbury, en 2016.

Photo : Getty Images / Ian Gavan

Angie Landry

Vous connaissez peut-être la voix unique de Baaba Maal, et c'est probablement parce que vous avez entendu le travail du chanteur et guitariste sénégalais sur la bande originale du film Panthère noire (Black Panther). Celui qui s'est valu une statuette aux Oscars pour ce long métrage sera justement en spectacle à Montréal, au New City Gas, ce vendredi.

Depuis 35 ans, l’artiste travaille à faire reconnaître la musique du monde partout sur la planète, et avoue que son travail au sein du film a donné un souffle et une ouverture à son œuvre.

C’est une rencontre opportune, je dirais, pour la musique sénégalaise, reconnaît-il.

D’abord, faire une musique de film, ce n’est pas évident pour un artiste comme moi. J’en ai déjà fait, mais avec Black Panther, c’était autre chose.

Il soutient notamment qu’avec le compositeur du film, Ludwig Göransson, il a fait le tour du Sénégal dans le but de s’imprégner de la musique du pays. Ça lui a permis d’entrer dans le vif de la musique africaine pour pouvoir écrire les premières notes, avec les percussions, les voix.

Un film important pour l'Afrique

Baaba Maal soutient qu’il s’attendait d’emblée que le phénomène autour de Panthère noire allait être immense, mais avoue ne pas avoir mesuré ce que la sortie du film allait concrètement apporter à la musique sénégalaise.

Je dirais que c’est une immense consécration.

Baaba Maal

Une importante partie de la bande originale du film a d’ailleurs été enregistrée au Sénégal, ce qui en fait une œuvre d’autant plus authentique, selon lui.

Ça été enregistré dans un studio qui se trouve chez-moi. On ne peut s'imaginer qu’une musique qui fait le tour du monde de cette façon soit enregistrée dans un si petit studio maison!

Baaba Maal

Une célébration

L’artiste se dit honoré d’avoir été invité par le regroupement des Sénégalais du Canada de l’avoir invité à Montréal.

Il promet d’ailleurs une soirée assez festive au New City Gaz, vendredi soir.

J’ai concocté un spectacle qui va survoler tous les albums que j’ai sortis, il y aura de la musique acoustique, de la musique traditionnelle pour les mélomanes qui aime bien voyager au Sénégal qu’en fermant les yeux, et il y aura de la musique pour danser!, dit-il, ravi.

Avec la collaboration de Catherine Richer, de l’émission Le 15-18

Musique

Arts