•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un multirécidiviste de l'alcool en prison... à cause de la neige

IMG_0663
Des gyrophares d'un véhicule d'urgence Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Yannick Bergeron

Un multirécidiviste de l'alcool au volant est condamné à 20 jours de prison, après avoir déplacé sa voiture pour permettre à son déneigeur de faire son travail.

Marcel Genois, 74 ans, a pris le chemin des cellules péniblement, lui qui se déplace en béquilles.

Il venait de plaider coupable à une accusation d'avoir conduit alors qu'il n'avait pas le droit de le faire.

Son crime? Le 4 décembre 2017, le résident de Saint-Raymond, dans Portneuf, a déplacé son véhicule de son entrée pour aller le stationner en bordure de la route, face à sa résidence.

Un citoyen au courant des antécédents judiciaires du septuagénaire a communiqué avec la police, qui s'est rendue sur place.

Le vieil homme, qui n'avait pas consommé d'alcool, a expliqué aux policiers qu'il avait dû enlever sa voiture de son allée, puisque le déneigeur refusait de s'exécuter si un véhicule s'y trouvait.

Sixième condamnation

Le hic, c'est que M. Genois n'avait plus le droit de conduire, après avoir été condamné à 240  jours de prison en 2015 pour conduite avec les facultés affaiblies. Il s'agissait pour lui d'une sixième récidive.

Puisque Marcel Genois a amené son véhicule sur la voie publique, même sur une courte distance, les policiers ont procédé à son arrestation.

La juge Johanne Roy a semblé songeuse devant la suggestion des avocates d'imposer 20 jours de détention au vieil homme à la santé hypothéquée.

Elle l'a fait en se refusant toutefois d'interdire à Genois de conduire pour deux années supplémentaires, comme le proposaient les avocates, puisque la première interdiction était échue.

La juge Johanne Roy a plutôt avisé le multirécidiviste qu'il n'aurait pas le droit de conduire pour les six prochains mois, avant de le voir partir péniblement vers les cellules.

Québec

Justice et faits divers