•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de transport interurbain demandé dans le Nord de l'Ontario

Un station essence à White River.

Depuis le 31 octobre 2018, les personnes qui souhaitent se rendre de Thunder Bay à Sudbury doivent passer par White River. La correspondance entre les compagnies d'autocars Ontario Northland et Kasper se fait dans le stationnement de cette station essence.

Photo : Radio-Canada / Jeff Walters

Miguel Lachance

Le propriétaire de Kasper Transportation, qui dessert le Nord-Ouest de l'Ontario, aimerait obtenir du soutien des gouvernements pour bonifier ses services. Selon le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, seule la Colombie-Britannique a pour l'instant accepté l'offre du gouvernement Canada de partager les coûts des services d'autocar en milieu rural, sur les trajets abandonnés par la compagnie Greyhound à l'ouest du Grand Sudbury.

C’est la première fois que j’entends parler de ce programme, a affirmé Kasper Wabinski, dont la compagnie est basée à Thunder Bay.

Il se dit surpris, car il a contacté plusieurs fois le gouvernement pendant les derniers mois, en plus de discuter avec les députés de la région.

Le programme, d’une durée de deux ans, a été annoncé à l’automne 2018 par le ministre Garneau.

Dans un courriel, un porte-parole du ministère des Transports de l’Ontario indique qu’il travaille avec le gouvernement fédéral pour que les fonds proposés par le fédéral soient redirigés vers la Commission de transport Ontario Northland (CTON).

Le maire de Hearst, Roger Sigouin, estime que la province doit appuyer les services de transport par autocar dans le Nord de l’Ontario.

Quand tu vas à Toronto, ils ont cinq ou six choix de transport alors que nous à Hearst ou dans la région, on a un seul choix de transport, c’est l’autobus. Si on n’a pas les services d’autobus, on est pris pour se débrouiller par nous-mêmes.

Roger Sigouin, maire de Hearst

Kasper Transportation offre ses services dans le Nord-Ouest de l’Ontario et au Manitoba, grâce à une flotte de minibus. La compagnie ne reçoit pas de subventions.

Le propriétaire de Kasper Transportation, Kasper Wabinski devant un autobus de sa compagnie.

Kasper Wabinski, propriétaire de Kasper Transportation.

Photo : Radio-Canada / Jeff Walters/CBC

Kasper Wabinski aimerait obtenir de l’aide des deux ordres de gouvernement pour améliorer les services.

Certains passagers aimeraient de plus gros autobus, l’accessibilité pour les fauteuils roulants et des toilettes, confie M. Wabinski, en ajoutant que le nombre de passagers ne le permet pas pour l’instant.

L’entreprise a ajouté à l’automne un trajet entre Thunder Bay et White River, après que la communauté eut perdu le service de Greyhound.

À White River, les passagers qui vont vers l’est sont toutefois obligés d’attendre jusqu’au lendemain avant de pouvoir continuer leur route en autocar d’Ontario Northland.

Cette compagnie a également ajouté des trajets au cours des derniers mois, entre autres pour relier le Grand Sudbury et Hearst, en passant par Sault-Sainte-Marie et White River.

Possible expansion d’Ontario Northland

La présidente-directrice générale de la Commission de transport Ontario Northland, Corina Moore, était de passage jeudi à Thunder Bay pour la conférence de l’Association des municipalités du Nord-Ouest.

En réponse à une représentante de la communauté de Sioux Lookout, qui lui demandait quand CTON allait étendre ses services dans le Nord-Ouest pour remplacer Greyhound, Mme Moore a indiqué que desservir cette région ne fait pas partie du mandat d’Ontario Northland pour l’instant.

Une femme devant un affiche montrant un autocar.

La PDG d'Ontario Northland, Corina Moore.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Elle indique toutefois que des discussions sont en cours.

La PDG d'Ontario Northland ajoute qu’elle fait pression de façon continue sur le gouvernement provincial pour faire comprendre la réalité du Nord de l’Ontario.

Dans le Sud, on veut régler des problèmes de congestion, dans le Nord le défi est plutôt de pouvoir relier les communautés.

Corina Moore, PDG d'Ontario Northland

Avec les informations de Francis Bouchard

Nord de l'Ontario

Politique provinciale