•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fonderie Brunswick : le conflit de travail suscite de l’inquiétude à Belledune

Employés de la Fonderie Brunswick avec des pancartes le 24 avril 2019.

Les employés de la Fonderie Brunswick manifestent mercredi soir.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

Quand un conflit de travail frappe une collectivité de 1500 habitants, c'est toute une région qui en ressent les effets. Même s'il est encore tôt pour en mesurer les conséquences, la situation à la Fonderie Brunswick de Belledune sème son lot d'inquiétudes.

Depuis 18 heures, mercredi, les 282 syndiqués de la Fonderie Brunswick sont officiellement en grève. Symboliquement, ils ont quitté leur lieu de rassemblement et ont traversé la route 134 pour s'arrêter à la limite des terrains appartenant à la compagnie.

Belledune est une petite communauté industrielle de 1500 habitants dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. Le maire Joe Noel explique que tout ce qui a trait à la Fonderie Brunswick a un effet direct sur la Municipalité.

Le maire Joe Noel en entrevue dans la salle du conseil municipal de Belledune, au Nouveau-Brunswick, en avril 2019.

Joe Noel, maire de Belledune.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Plusieurs citoyens travaillent à la fonderie de plomb. Ce sont des emplois fort bien rémunérés, souligne le maire.

Jason Loubert, copropriétaire de la petite épicerie Parkland Superette, est doublement nerveux : le commerçant travaille aussi à la Fonderie Brunswick. Il avoue craindre les effets d’une grève prolongée.

Jason Loubert dans son dépanneur.

Jason Loubert, copropriétaire du dépanneur Parkview Superette, à Belledune.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Nous les ressentirons probablement, jusqu’à un certain point, dit M. Loubert, qui souhaite une résolution rapide.

Le maire Noel exprime le même sentiment. Je ne crois pas que la fonderie veuille une longue grève, je ne crois pas que les employés veuillent une longue grève, dit-il.

Des bâtiments de la Fonderie Brunswick vus de la route en avril 2019.

La Fonderie Brunswick de Belledune, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Le port de Belledune compte la Fonderie Brunswick parmi ses plus importants clients depuis 50 ans. Par écrit, son directeur général dit souhaiter que la grève se règle dans les plus brefs délais.

C'est aussi le souhait des autres fournisseurs de la fonderie, notamment plusieurs entreprises de camionnage.

D’après le reportage de Serge Bouchard

Nouveau-Brunswick

Relations de travail