•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des progrès dans les discussions entourant le déménagement de l'École Valois

L'entrée et la cour de l'École Valois, entourée d'une clôture robuste.
L'École Valois à Prince Albert Photo: Radio-Canada / Samuel Desbiens
Radio-Canada

Les discussions avec le gouvernement de la Saskatchewan concernant le déménagement de l'École Valois dans le bâtiment de l'ancienne Académie Rivier, à Prince Albert, avancent « rondement », dit le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Une annonce pourrait être faite la semaine prochaine ou les jours suivants, affirme Pier-Olivier Fortin, coordinateur des communications au CEF.

Le président du conseil des parents de l’École Valois, Roger Boucher, précise que le déménagement serait permanent s’il y a lieu. Il garde espoir que le gouvernement leur donnera le feu vert : « [Si ça arrive, je serais] content parce qu’il va y avoir beaucoup de bonnes choses à Rivier. On aura la SPFCA avec l’école, on va avoir plus d’espace, on va agrandir la garderie. »

En mars, le ministre de l’Éducation, Gordon Wyant, et le CEF ont visité les installations de l’ancienne Académie Rivier. Depuis, les organisations francophones locales attendent la décision du ministère à ce sujet.

L'Académie Rivier vue de l'autre côté de la rue.Les responsables et organisations fransaskoises espèrent que l'École Valois puisse déménager à l'Académie Rivier, qui est vide et en excellent état. Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

La Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) loue des locaux dans l’École Valois depuis six ans. Le président de l'organisme, Michel Dubé, souhaite une réponse rapide pour que l'école puisse emménager dans le nouveau bâtiment d’ici la prochaine rentrée scolaire.

On espère avoir une réponse du ministère de l’Éducation rapidement pour pouvoir aménager les locaux et faire en sorte que toutes les ressources sont déployées pour assurer le succès du projet.

Michel Dubé, président de la Société canadienne-française de Prince Albert.

Il soutient que le bâtiment de l'Académie Rivier est un emplacement idéal, puisqu'il est déjà vide et en excellent état. Il a aussi beaucoup d’espace pour recevoir des élèves et les bureaux de la SCFPA ainsi qu’un environnement sécuritaire.

Problèmes et préoccupations

La communauté fransaskoise de Prince Albert demandait depuis quelque temps le déménagement de l’École Valois en raison du manque d’espace et de viabilité à long terme, ainsi que pour des raisons de sécurité.

Roger Boucher affirme que le quartier dans lequel se trouve l’école en ce moment n’est pas idéal.

Chaque matin, durant le printemps ou l’automne, les professeurs doivent se promener à l’entour de la clôture et chercher des [seringues] pour assurer que les enfants sont en sécurité.

Roger Boucher, président du conseil des parents de l'École Valois.

Il ajoute que les élèves voient souvent des policiers autour de l’école et que l’administration a dû installer une clôture pour s’assurer que des étrangers n’y passent pas pendant la journée.

Saskatchewan

Éducation