•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La justice blanchit un ancien ministre de l'Alberta

Un homme se tient au podium devant un drapeau de l'Alberta et un drapeau canadien.

L'ancien ministre de la Justice de l'Alberta, Jonathan Denis

Photo : The Canadian Press / JASON FRANSON

Radio-Canada

L'ex-femme de l'ancien ministre de la Justice de l'Alberta, Jonathan Denis, n'a pas dit la vérité à plusieurs reprises et a cherché à nuire à son époux lorsqu'elle l'a accusé d'abus en 2015, selon un jugement de la Cour du Banc de la Reine.

« Breanna Palmer a menti à la Cour sous serment dans l’intention de blesser Jonathan Dennis et a commis des actes de diffamation, de mensonges injurieux, de poursuite malicieuse et d’abus du processus judiciaire. Breanna Palmer a planifié ces accusations mensongères et frauduleuses, juste avant les élections provinciales du 5 mai 2015, pour causer le maximum de dommage à Jonathan Denis », peut-on lire dans la décision du juge John D. Rooke rendue le 19 février.

En pleine campagne électorale

Fin avril 2015, à quelques jours des élections provinciales, Breanna Palmer avait déclaré à la police que son mari, alors ministre de la Justice dans le gouvernement Prentice, avait saboté les freins de son véhicule.

Elle avait également allégué qu’il était abusif. La jeune femme avait obtenu un ordre de protection d’urgence contre Jonathan Denis et sa mère.

La police n’avait cependant jamais déposé d’accusation faute de preuve. L’ordre de protection d’urgence n’avait pas été renouvelé après six jours.

Jonathan Denis avait cependant dû démissionner de son poste au gouvernement progressif-conservateur. Il avait également perdu son siège de député dans la circonscription de Calgary- Acadia.

Quatre ans pour tourner la page

Environ quatre ans plus tard, le jugement de la Cour du Banc de la Reine précise que Breanna Palmer a menti à la police et à la juge qui a ordonné l’ordonnance de protection d’urgence. Le juge affirme aussi que Breanna Palmer a demandé 1 million de dollars à son ex-mari, ce qui a « un parfum d’extorsion ».

La demande d'appel de Mme Palmer a été rejetée début avril.

Jonathan Dennis n’a pas demandé de dommages. Il déclare vouloir clore ce chapitre de sa vie.

Il a depuis ouvert son cabinet d’avocats à Calgary.

Alberta

Politique provinciale