•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les francophones de l'Î.-P.-É. prêts à travailler avec le nouveau gouvernement

Affiche annonçant des services bilingues
Affiche annonçant des services bilingues. Photo: Radio-Canada / François Pierre Dufault
François Pierre Dufault

L'organisme porte-parole de la communauté acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard se dit prêt à travailler avec le nouveau gouvernement provincial pour faire avancer ses dossiers.

La Société Saint-Thomas d'Aquin (SSTA) souhaite rencontrer l'entourage du premier ministre désigné, Dennis King, pour lui rappeler ses priorités.

L'organisme n'avait pas fait de liste d'épicerie pour les partis politiques durant la campagne électorale qui a pris fin mardi soir, avec l'élection d'un gouvernement progressiste-conservateur minoritaire.

Ça va amplifier notre rôle en tant qu'organisme porte-parole de nous assurer que le gouvernement en place a une compréhension des enjeux [francophones] et que le message continue de passer, affirme Isabelle Dasylva-Gill, la directrice générale de la SSTA.

Essentiellement, ce qu'on vise, c'est que nos messages passent avec les personnes avec lesquelles ils doivent passer.

Isabelle Dasylva-Gill, directrice générale de la Société Saint-Thomas d'Aquin

Avant et pendant la campagne, la SSTA a maintenu les canaux de communication ouverts avec des représentants de tous les partis à l'Assemblée législative, et quelques-unes de ses priorités ont trouvé écho dans les différents programmes électoraux.

Parmi ces priorités, il y a l'offre des services gouvernementaux en français et l'augmentation des salaires des éducatrices de la petite enfance.

Isabelle Dasylva-Gill rappelle l'existence d'un comité consultatif de la communauté acadienne et francophone, auquel siège la SSTA, et qui a pour but de communiquer les priorités de la communauté insulaire de langue française au gouvernement provincial.

On attend avec impatience de savoir qui va être nommé ministre responsable des Affaires acadiennes et francophones.

Isabelle Dasylva-Gill, directrice générale de la Société Saint-Thomas d'Aquin

Par ailleurs, la SSTA ne s'inquiète pas d'un possible recul des services en français à l'Île-du-Prince-Édouard, malgré la mince place accordée aux enjeux francophones durant la campagne par les progressistes-conservateurs.

Dans son programme électoral, le prochain gouvernement s'engage à encourager les artistes acadiens par l'entremise de la Banque d'oeuvres d'art provinciale, et à remédier aux insuffisances dans le domaine de la petite enfance.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale