•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse prévue des niveaux d’eau : Montréal passe à la vitesse supérieure

Des rues inondées dans l'ouest de Montréal dans le secteur Pierrefonds-Roxboro

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Radio-Canada

Les précipitations des dernières heures dans le bassin de la rivière des Outaouais et celles attendues samedi amènent la Ville de Montréal à accroître ses efforts sur le terrain, particulièrement dans l'ouest de l'île, plus durement touché par la crue des eaux.

« On s’attend au pire. Il va y avoir des inondations », a affirmé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, au cours d'un point de presse, jeudi.

« Nous passons maintenant en mode intervention supérieure [...] parce que la menace, elle est directe et elle est concrète », a-t-elle signalé, évoquant les précipitations prévues – entre 20 et 50 mm – au cours des prochains jours.

« Ça veut dire que les équipes sont déployées 24 heures, ça veut dire que les équipes sont présentes en permanence », a-elle expliqué.

C’est le message que j’envoie à la population : nous sommes là.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

« Vous allez voir beaucoup plus de personnel sur les lieux, dans les rues, plus de pompiers, plus de policiers, plus de gens des travaux publics, vous allez voir des pompes qui vont être installées possiblement dans certaines rues », a ajouté Martin Guilbault, chef des opérations du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), qui coordonne les opérations sur le terrain.

Ils ont indiqué que les autorités poursuivraient leur travail de sécurisation des infrastructures et invité du même souffle les citoyens à « protéger leur maison ».

« S’il y en a qui n’ont pas monté leurs poches de sable et qu’en 2017, par exemple, il y avait eu des inondations, c’est le temps [de le faire], là », a averti Mme Plante, invitant les citoyens à faire preuve de vigilance.

Pas d'avis général d'évacuation pour le moment

La mairesse s'est par ailleurs faite rassurante. « Tout est déployé au niveau de la sécurité publique pour que les gens soient en sécurité », a-t-elle affirmé, vantant le travail fait en amont dans les dernières semaines par le Service de sécurité incendie de Montréal, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), les forces armées et les bénévoles.

« On est inquiets […] mais les choses sont sous contrôle », a martelé la mairesse qui a précisé que la situation actuelle ne nécessitait pas d'avis d’évacuation obligatoire.

Les 1330 inspections réalisées ont mené à l'évacuation de 9 résidences, et 11 autres sont sous surveillance, a-t-elle cependant précisé.

Dans un communiqué, la Ville souligne que même si les niveaux d'eau et les débits sont à la hausse, les impacts demeurent mineurs pour le moment.

Selon les informations de la Ville, la crue des eaux touche particulièrement l'ouest de l’île, soit les arrondissements de Pierrefonds-Roxboro, L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève ainsi que les municipalités de Sainte-Anne-de-Bellevue, de Pointe-Claire et de Senneville, mais aussi des arrondissements situés dans l'est comme Ahuntsic-Cartierville, Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Grand Montréal

Environnement