•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Militaire accusé de pornographie juvénile

Les symboles de la justice : le marteau et la balance.
a voir plus tard... Photo: iStock / iStock / Cristian Baitg
Yannick Bergeron

Un militaire de la base de Valcartier a comparu aujourd'hui au palais de justice de Québec pour faire face à des accusations relatives à la pornographie juvénile.

Louis-Pier Senneville fait face à deux chefs d'accusation, celui d'accès à des fichiers illégaux et celui de possession de matériel sexuellement explicite montrant des enfants.

Le soldat de 27 ans a comparu détenu avant d'être remis en liberté après avoir versé une caution de 500 $ et s'être engagé à respecter plusieurs conditions.

Louis-Pier SennevilleLouis-Pier Senneville Photo : Radio-Canada / Tirée de Facebook

Le résident du quartier de La Haute-Saint-Charles n'a plus le droit d'utiliser un ordinateur ou d'accéder à Internet, sauf dans le cadre de son travail sur la base militaire.

Il peut également communiquer avec sa conjointe, elle aussi militaire, par une application web.

Par contre, il n'a plus le droit de fréquenter les lieux publics où il est susceptible de croiser des enfants, comme les parcs, les écoles ou les piscines publiques.

Les Forces canadiennes confirment que Senneville est membre de 5e Régiment du génie de combat, à titre de sapeur de combat.

Membre des Forces depuis 2010, il a été déployé en Irak en 2016.

Il demeure pour l'instant à l'emploi de l'armée, mais son statut pourrait changer s'il était déclaré coupable.

Le dossier de Louis-Pier Senneville doit revenir devant la cour au mois de juin pour déterminer la suite des procédures.

Québec

Justice et faits divers