•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inondations sont loin d'être terminées, même là où l'eau commence à baisser

Un homme en kayak sur ce qui est, habituellement, une rue.

Les autorités conseillent d'éviter les embarcations de plaisance, comme les kayaks, mais pour certains, c'est devenu le seul moyen de circuler pour se rendre chez eux.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Anaïs Brasier

Les résidents du sud du Nouveau-Brunswick ne sont pas au bout de leurs peines : les niveaux d'eau de plusieurs communautés bordant le fleuve Saint-Jean n'ont pas encore atteint les sommets prévus. Quant aux endroits où l'eau commence à baisser, le niveau demeure au-dessus du point d'inondation et les conditions météorologiques pourraient changer la donne.

Les précipitations prévues dans plusieurs régions pourraient faire monter les niveaux d’eau. À Saint-Jean notamment, le niveau de l’eau augmentera dans les prochains jours.

De Maugerville à Saint-Jean, les niveaux devraient atteindre un sommet dans les prochains jours.

Jasmin Boisvert, du ministère de l'Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick
Des eaux tumultueuses coulent sur une route

Plusieurs propriétés sont inondées dans la région de Maugerville, au sud de Fredericton.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Selon le chef des pompiers de Saint-Jean, Kevin Clifford, 240 familles sont présentement complètement isolées dans cette région, les routes menant à leur résidence étant inondées. Les autorités continuent de se promener en bateau pour s’assurer que ces familles sont en sécurité. En tout, 140 foyers ont été visités, dont 87 mercredi.

L’Organisation des mesures d’urgence de la Ville de Saint-Jean rappelle d’ailleurs aux résidents qu’un avis d’évacuation volontaire demeure en vigueur pour certaines régions, dont Randolph Island, Ragged Point et South Bay.

Jeudi à 8 h 30, 308 résidences à travers à province ont été évacuées, soit 795 individus, selon les chiffres de la Croix-Rouge canadienne.

Des sacs de sable

Des dizaines de milliers de sacs de sable ont déjà été distribués au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Des prévisions encourageantes mais changeantes à Fredericton : la prudence est de mise

À Fredericton, les niveaux d’eau ont commencé à baisser, mais les conditions météorologiques pourraient toujours renverser cette tendance dans les prochains jours. Dans tous les cas, les niveaux d’eau demeurent au moins un mètre au-dessus du point d’inondation et resteront élevés pour encore plusieurs jours.

J’insiste : l’eau descendra lentement, et nous sommes encore bien au-dessus du point d’inondation. Ce n’est donc pas le moment de baisser sa garde. Les résidents doivent demeurer en état d’alerte.

Jasmin Boisvert, du ministère de l'Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick
Jasmin Boisvert en point de presse.

Jasmin Boisvert, spécialiste de ressources en eau au ministère de l'Environnement, demande aux Néo-Brunswickois de faire preuve de prudence.

Photo : Radio-Canada

Cet événement est loin d’être terminé, rappelle quant à lui Gerg McCallum, directeur de l’OMU. Il demande aux Néo-Brunswickois d’être vigilants et de garder un oeil sur leurs voisins, afin de s’assurer qu’ils vont bien et sont en sécurité.

Dans le nord de la province, seule la municipalité de Saint-Léonard a encore un niveau d'eau au-dessus du point d'inondation, mais ce ne sera plus le cas à la fin de la journée.

L’OMU rappelle plusieurs mesures de précaution :

  • Renseignez-vous sur l’état des routes avant de prendre le volant. Le ministère des Transports indique que 139 routes sont touchées par les inondations et 84 d’entre elles sont présentement fermées, dont la Transcanadienne entre Moncton et Fredericton.
  • Respectez les barricades : il est interdit de déplacer les barricades ou de les contourner et les contrevenants peuvent recevoir une contravention.
Une voiture traverse une route inondée.

Certains communautés sont complètement isolées parce que les routes s'y rendant sont inondées.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

  • Si vous évacuez votre résidence, avisez la Croix-Rouge, même si vous n’avez pas besoin d’aide ou d’un endroit où loger. Il est possible de communiquer avec l’organisme au 1-800-863-6582. Le centre sera ouvert de 8 h à 21 h.
  • Jusqu’à maintenant, 136 clients d’Énergie NB ont été débranchés en raison des inondations. Il s’agit, pour certains, d’une mesure de sécurité, l’eau et l’électricité ne faisant pas bon ménage.
  • En cas d’inondation, le risque d’incendie et d’exposition au monoxyde de carbone augmente considérablement. N’utilisez jamais de génératrices, de pompes ou tout autre équipement alimenté au carburant à l’intérieur. N’utilisez jamais d’appareils de chauffage temporaires à l’intérieur, comme les appareils de chauffage au propane ou au kérosène, car ils peuvent causer des incendies.
  • Contamination de l’eau : les résidents devraient éviter tout contact avec les eaux des inondations dans la mesure du possible puisque ces eaux peuvent contenir des eaux usées non traitées et des contaminants agricoles et industriels, ce qui peut représenter des risques pour la santé et causer des maladies et des infections.
  • Évitez les activités de navigation de plaisance, le kayak et les autres activités aquatiques puisque les courants sont forts et peuvent transporter des débris.

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles