•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le RTC amorce l'électrification de sa flotte

Un autobus 100 % électrique testé par la Ville de Québec.

La Ville de Québec teste actuellement un autobus 100 % électrique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) procède actuellement à l'essai d'un premier autobus 100 % électrique dans les rues de Québec.

Cet essai s’inscrit dans le Plan stratégique 2018-2027 du RTC, qui doit permettre à l’organisation d'éventuellement électrifier l’ensemble de sa flotte d'autobus.

Le gouvernement du Québec ne financera plus l'achat d'autobus hybride à partir de 2025. Les sociétés de transport du Québec n'ont donc d'autre choix que de se lancer dans l'aventure électrique.

L’autobus de la compagnie canadienne New Flyer Industries, en circulation depuis lundi, se déplace sans client à bord. Un tel véhicule peut valoir 1 million de dollars selon la configuration et les équipements choisis.

La mise à l’essai de ce premier autobus doit permettre au RTC de récolter des données techniques adaptées aux particularités de Québec, puis ainsi identifier les besoins pour poursuivre le déploiement de l’imposant projet d’électrification.

« Compte tenu qu'on a un climat particulier à Québec. Ça veut dire : est-ce qu'on veut du chauffage d'appoint? Du chauffage d'appoint, ça veut dire pas mal plus de capacité énergétique », a cité en exemple Rémy Normand, président du RTC.

Des garages à modifier

Plus encore, le programme d’électrification oblige notamment le RTC à devoir adapter ses garages à cette nouvelle réalité, en plus de modifier ses infrastructures.

« On doit analyser l’ensemble de nos systèmes informatiques actuels et futurs, pour supporter la livraison de service avec des bus électriques. On doit mettre à niveau l’expertise liée à l’entretien des véhicules et leur conduite », a détaillé Rémy Normand, qui se dit conscient du défi de taille que représente la tâche.

En conférence de presse, il a néanmoins tenu à rappeler que, depuis 2015, le RTC a procédé uniquement à l’achat de véhicules hybrides. Ceux-ci comptent pour le moment pour 20 % du parc d’autobus de l’organisation. D’ici la fin de l’année 2019, ce nombre devrait grimper à  25 %. Puis en 2020, 35 % de la flotte sera hybride grâce à la livraison de 60 nouveaux appareils.

« 2025, c’est demain. S’il y a une chose que j’aimerais que vous reteniez, c’est que l’électrification est bien lancée et elle est en train de se réaliser au RTC », a déclaré le chef du programme d’électrification au RTC, Martin Lapointe.

Le Réseau de transport de la Capitale n’écarte pas la possibilité que d’autres autobus 100 % électriques puissent être mis à l’essai dans les prochains mois.

Québec

Transports