•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival Musique du Bout du Monde dévoile sa programmation

Festival de musique du Bout du monde

Festival de musique du Bout du monde

Photo : Radio-Canada/Joane Bérubé

Radio-Canada

Le 16e Festival Musique du Bout du Monde (FMBM) se déroulera du 8 au 11 août à Gaspé. Dévoilée jeudi, la programmation met en vedette Hubert Lenoir, les groupes Galaxie, Half Moon Run et Lakou Mizik ainsi qu'Alain Pérez.

Le FMBM avait déjà annoncé que l’auteure-compositrice et interprète Elisapie serait en spectacle au lever du Soleil le 11 août, au Parc national Forillon.

Plusieurs personnes assistent à un spectacle en plein air.

Une prestation musicale lors du Festival Musique du bout du monde de Gaspé.

Photo : Radio-Canada

En ouverture, le 8 août, les festivaliers pourront danser au son du DJ Shantel et de la musique d’Hubert Lenoir.

Le vendredi 9 août, les groupes Galaxie et Half Moon Run seront à l’honneur. Le 10 août, le groupe haïtien multigénérationnel Lakou Mizik et l’homme-orchestre Alain Pérez, accompagné de 13 jeunes musiciens, promettent de faire lever la foule.

Deux chanteurs, micro à la main, devant une foule.

Spectacle en plein air au Festival de musique du bout du monde

Photo : Radio-Canada

Les activités « pré-FMBM », du 3 au 7 août, proposent des spectacles dans divers sites, tels que le concert de musique irlandaise à Douglastown et celui du Chœur du Bout du Monde à la cathédrale de Gaspé. Le site Berceau du Canada sera aussi mis à contribution pour des soirées de danse. Le Brise Bise et La Voûte offriront les Nuits chaudes du Bout du Monde.

Musique cubaine, de l'Europe de l'Est, celtique, rock, tout comme le folklore d'ici, le festival se donne le mandat de faire découvrir en région, la musique d'un peu partout dans le monde, rappelle Stéphane Brochu, directeur général du Festival Musique du Bout du Monde.

À partir de cette saveur du monde, on a intégré notre rigodon, notre musique celtique à Douglastown, mentionne-t-il. Notre ADN, c’est vraiment la mixité. On se dit curieux depuis 2004 parce que ce qui a fait que le festival est encore là aujourd’hui, c’est sa capacité de curiosité et son audace.

L'an dernier, le FMBM estime avoir attiré 50 000 festivaliers à ses activités de jour et aux spectacles en soirée.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Musique