•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre employé de Jeff Callaway mis à l’amende par le commissaire aux élections de l’Alberta

Jeff Callaway s'adresse aux médias qui tiennent micros et caméras.

Jeffrey Park a travaillé pour Jeff Callaway lors de sa campagne à la direction du Parti conservateur uni, en 2017.

Photo : CBC / Glenn Francey

Audrey Neveu

Un autre employé de la campagne de Jeff Callaway à la direction du Parti conservateur uni a été mis à l'amende par le commissaire aux élections de l'Alberta. Jeffrey Park est accusé d'avoir donné de l'argent qui ne lui appartenait pas à la campagne de son employeur, Jeff Callaway.

Jeffrey Park devra payer une amende de 10 500 $ pour avoir fait des dons politiques « avec des fonds donnés ou fournis par une autre personne » et pour avoir fourni des fonds à sa femme, Michelle, qui a ensuite, elle aussi, contribué à la campagne de Jeff Callaway.

CBC/Radio-Canada a obtenu des documents qui montrent que Jeff Callaway a mené une « campagne kamikaze », c’est-à-dire qu’il s’est lancé dans la course à la direction du Parti conservateur uni, en 2017, dans le seul but de nuire à Brian Jean, au profit de Jason Kenney, maintenant premier ministre désigné de l'Alberta.

Jeffrey Park affirme qu’il a été engagé comme assistant auprès de Jeff Callaway et qu’il était payé par Energize Alberta. Il croyait qu’Energize Alberta était un comité d’action politique, mais il s’agit en fait d’une entreprise, dirigée notamment par l’homme d’affaires Robyn Lore. La loi électorale interdit aux entreprises de faire des contributions politiques.

Le commissaire aux élections avait par ailleurs déjà conclu qu'Energize Alberta avait donné 60 000 $ au directeur des communications de la campagne de Jeff Callaway, Cameron Davies.

Cet argent aurait ensuite été redistribué à la campagne de Jeff Callaway grâce à des personnes comme Jeffrey Park, qui ont fait des dons politiques pour que cet argent ait l'air légitime.

Cette conclusion a été rendue publique grâce à des documents soumis en cour lors de la demande d’injonction de Jeff Callaway et de ses proches pour faire suspendre l’enquête du commissaire aux élections. Cette demande a été rejetée.

Jeffrey Park affirme qu’il n’était pas au courant du financement de la campagne de Jeff Callaway. Toutefois, Cameron Davies lui a demandé de faire une contribution financière à la campagne de Jeff Callaway, pour l’aider à payer les importants frais imposés par le Parti conservateur uni aux candidats et rester dans la course.

J’ai compris qu’il fallait rassembler cet argent rapidement et que sans cet argent, il n’y aurait plus de campagne de Jeff Callaway. J’ai donc décidé que ça valait la peine de faire cette contribution financière.

Jeffrey Park, ancien assistant de campagne de Jeff Callaway

Sa femme et lui ont donné 3500 $ chacun. Jeffrey Park ajoute qu’il ne voulait pas être l’un des seuls sur la campagne à ne pas y avoir contribué. Il croyait également que cela pourrait être bon pour ses affaires, puisqu’il tentait alors de lancer son propre cabinet de consultants politiques.

Des amendes qui s’accumulent

Le commissaire aux élections a imposé à quatre individus des amendes totalisant 31 000 $, en relation avec la « campagne kamikaze » de Jeff Callaway.

Son directeur des communications, Cameron Davies, a reçu une amende de 15 000 $ pour avoir entravé l’enquête du commissaire.

De plus, des documents obtenus par CBC/Radio-Canada montrent que Jeff Callaway et la directrice financière de sa campagne, Lenore Eaton, risquent tous les deux 50 000 $ d’amende ou deux ans de prison pour corruption.

Le commissaire aux élections a également ordonné à Jeff Callaway de rembourser 26 500 $ pour des dons reçus illégalement, ce que M. Callaway n'a pas fait.

Avec des informations de Drew Anderson (CBC News)

Alberta

Politique provinciale