•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canfor annonce la fermeture temporaire de ses scieries en C.-B.

Du bois d'oeuvre
Presque toutes les scieries de Canfor seront fermées pendant une semaine. Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Radio-Canada

La compagnie de pâte et papier Canfor annonce la fermeture temporaire, et jusqu'à nouvel ordre, de ses scieries en Colombie-Britannique, invoquant le prix dérisoire du bois de construction et le coût élevé des fibres de bois.

Les scieries, à l'exception de l'usine WynnWood, près de Creston, dans l’intérieur de la province, seront fermées pour une semaine à compter du 29 avril. Deux des usines seront également fermées pour une deuxième semaine en mai.

Canfor exploite 13 scieries en Colombie-Britannique, dont la plupart sont situées dans l'intérieur de la province.

Les fermetures toucheront plus de 2000 employés.

Dans un courriel, la directrice des communications de l’entreprise, Michelle Ward, dit que Canfor regrette l'impact négatif de cette fermeture temporaire sur ses employés et leur famille, ainsi que sur les communautés touchées.

Le maire du district de Clearwater a souligné qu’une fermeture, même temporaire, serait difficile pour les gens de la municipalité qui travaillent à la scierie Vavenby, surtout parce qu’elle a déjà fermé ses portes six semaines cette année.

« Si elle ferme encore pendant quelques semaines, ce sera beaucoup plus difficile pour les gens d'ici », dit le maire, Merlin Blackwell.

Professeur agrégé à la Faculté de foresterie de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), Harry Nelson rappelle de son côté que la baisse de la demande pour le bois d’oeuvre des États-Unis a porté un coup au prix du bois.

« C'est un peu un double coup dur, avance-t-il. Le prix du bois a baissé, mais les coûts ont augmenté parce que les récoltes ont chuté pour une foule de raisons. »

Selon le professeur, Canfor ferme ses scieries dans l'espoir que l'offre diminuera et que les prix commenceront à se redresser.

Il prédit que les usines seront fermées entre quelques semaines et quelques mois, mais reconnaît que cela entraîne des inquiétudes quant à une fermeture permanente des usines.

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie forestière