•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations à Beauceville : un premier test pour le nouveau programme d’indemnisation

Les explications de Pascal Poinlane
Louis Gagné

Les résidents de Beauceville qui ont subi des pertes matérielles liées aux inondations peuvent s'inscrire depuis jeudi matin au nouveau programme gouvernemental d'indemnisation.

Les sinistrés admissibles auront droit à un remboursement ou une aide financière pour les dépenses engendrées par la crue printanière.

Les frais d’hébergement temporaire et de ravitaillement sont notamment couverts, tout comme ceux engagés pour réparer ou remplacer des biens meubles essentiels ayant été endommagés.

Environ 150 citoyens de Beauceville ont assisté mercredi soir à une rencontre d’information organisée par le ministère de la Sécurité publique (MSP). Les fonctionnaires du MSP proposent également des rencontres individuelles avec les sinistrés jeudi et vendredi, de 9 h à 21 h.

Une voiture est partiellement submergée par les eaux de la rivière Chaudière.Inondations printanières à Beauceville, avril 2019. Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Nancy Gendron, une locataire dont le logement a été inondé par plus de deux mètres d’eau, est ressortie encouragée de sa rencontre avec un expert en indemnisation jeudi matin.

« Je suis très satisfaite, puis les démarches sont quand même assez rapides. Comme on a eu une rencontre hier, on était déjà au courant de ce qui allait se passer, puis encore aujourd’hui, ils nous aident beaucoup », confie-t-elle.

Boubacar Bah, un autre sinistré de Beauceville, abonde dans le même sens. « C’est des gens qui sont vraiment à l’écoute, et ça, j’apprécie énormément. Les questions sont bien précises. Ils t'orientent, ils te font [bien] comprendre. »

En tout cas, moi, pour le moment, je suis vraiment satisfait de tout ce qui se passe.

Boubaca Bah, résident sinistré de Beauceville
Un citoyen de Beauceville procède au nettoyage du sous-sol de sa résidence. Après la baisse du niveau de la rivière, l'heure est au nettoyage à Beauceville Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Propriétaires et locataires

Le programme gouvernemental s’adresse aux propriétaires d’une résidence principale et aux locataires.

Un montant maximum est prévu pour chaque situation. À titre d’exemple, le gouvernement remboursera les « frais raisonnables engagés » pour le déménagement et l’entreposage de biens meubles, mais pas au-delà de 1000 $.

Les propriétaires d’une résidence dont le sous-sol a été inondé auront droit à un montant déterminé pour chaque « pièce essentielle » touchée. L’indemnité varie en fonction de la hauteur atteinte par le niveau d'eau.

Exemple d’indemnisation

Résidence dont le niveau d’eau a atteint entre 30 et 120 cm sous le rez-de-chaussée :

Salle de bain : 2340 $
Chambre : 4095 $
Salon : 5220 $
Cuisine et salle à manger : 6350 $

Source : Programme général d’indemnisation et d’aide financière pour les propriétaires d'une résidence principale et les locataires

Avant de soumettre une demande de réclamation, les sinistrés doivent d’abord obtenir un rendez-vous avec un analyste du ministère de la Sécurité publique. Ils peuvent le faire en communiquant avec la Direction du rétablissement au 1 888 643-2433.

« En appelant à ce numéro-là, ils vont déjà pouvoir avoir quelques réponses à leurs questions, notamment par rapport à leur éligibilité, et ils vont prendre un rendez-vous à distance qui va les diriger vers ici par après », indique le coordonnateur adjoint aux mesures d’urgence à Beauceville, Paul Morin.

Dégâts au restaurant Normandie, à Beauceville.Le bâtiment du restaurant Normandie, à Beauceville, a été soulevé en raison d'une explosion causée par l'inondation. Photo : Radio-Canada / Hans Campbell

Moins de paperasse

Avec le nouveau programme, les sinistrés n’ont pas à fournir autant de pièces justificatives que par le passé pour obtenir une indemnité. Paul Morin raconte d’ailleurs que les responsables du MSP ont avisé les sinistrés qu’une avance pourrait leur être versée « assez rapidement ».

« Ça peut être aujourd’hui, ça peut être demain, ça peut être dans les prochains jours. Je ne peux pas répondre pour eux, parce que c’est du cas par cas, mais ils nous disaient hier que l’avance pouvait être très rapide, selon la gravité des dossiers », précise le coordonnateur.

Beauceville a été la première municipalité du Québec à être frappée par les inondations printanières.

Des rencontres d’information à l’attention des sinistrés auront lieu jeudi soir à Vallée-Jonction et vendredi soir à Scott, deux autres municipalités de la Beauce durement touchées par les inondations.

Avec les informations de Pascal Poinlane et Marie Maude Pontbriand

Québec

Environnement