•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu ou pas de temps d’écran pour les jeunes enfants, recommande l’OMS

Une jeune enfant assise sur un canapé en train de regarder l'écran d'une tablette électronique.
Les moments de sédentarité des enfants devraient être limités et consacrés à des activités mentalement stimulantes comme la lecture ou le chant. Photo: iStock
Radio-Canada

Les enfants de moins de 1 an ne devraient pas du tout être exposés aux écrans, et ceux de 2 à 4 ans ne devraient pas dépasser une heure de « temps d'écran sédentaire » par jour, recommande l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans des directives officielles.

« Les enfants de moins de 5 ans doivent passer moins de temps assis à regarder des écrans, [...] mieux dormir et passer plus de temps à jouer de façon active pour qu’ils puissent grandir en santé », écrit l’OMS sur son site web.

L’agence recommande notamment que les enfants de 1 à 4 ans fassent trois heures d’activité physique chaque jour, réparties tout au long de la journée.

Ces mesures visent entre autres à prévenir l’obésité et d’autres maladies à l’âge adulte, en plus d’améliorer la santé mentale et le bien-être des enfants.

« Actuellement, plus de 23 % des adultes et 80 % des adolescents ne font pas suffisamment d’activité physique, indique l’OMS. Le non-respect des recommandations actuelles en matière d'activité physique est responsable de plus de 5 millions de décès dans le monde chaque année dans tous les groupes d'âge.

« Si l’activité physique, les comportements sédentaires et les habitudes de sommeil sont établis tôt, cela contribue à façonner les habitudes à l’enfance, à l’adolescence et jusqu’à l’âge adulte », poursuit l’OMS.

L’agence souligne en outre l’importance de remplacer une partie du temps d’écran par d’autres activités sédentaires plus propices au développement de l’enfant, telles que la lecture, le chant et les casse-tête.

C’est la première fois que cette agence de l’Organisation des Nations unies (ONU) émet des directives du genre.

Avec les informations de Reuters, et The New York Times

Santé physique et mentale

Santé