•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept personnes arrêtées à Longueuil pour proxénétisme et traite de personnes

Une voiture du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL)
Une voiture du Service de police de l'agglomération de Longueuil Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

Six mois d'enquête par des agents du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) ont permis de mettre en lieu sûr trois victimes de proxénétisme et de traite de personnes et d'arrêter sept suspects.

La police explique que l'automne dernier, un appel de citoyen a révélé des soupçons d'activités illicites dans un immeuble d'appartements. D'autres appels de même nature ont été reçus au cours des jours suivants, ce qui a mené le SPAL à lancer une enquête officielle.

Celle-ci a permis d'apprendre qu'au moins une victime avait été vendue par le réseau de malfaiteurs pour quelques milliers de dollars en retour de services sexuels.

L'enquête a démontré que les victimes de cette affaire ont subi des agressions sexuelles à répétition. Elles étaient sous le choc lorsqu'elles ont été prises en charge par les autorités.

L'un des sept suspects est un récidiviste en matière de proxénétisme.

Des accusations criminelles seront portées dans cette affaire.

Le SPAL invite toute personne ayant été victime de ce réseau à communiquer sans délai avec la police.

La page Facebook du SPAL signale que son enquête a été menée en collaboration avec l'Équipe intégrée de lutte contre le proxénétisme (EILP), qui regroupe des agents de divers corps de police de la région de Montréal.

Ghyslain Vallière, porte-parole du Service de police de l'agglomération de Longueuil, explique comment l'enquête a permis de libérer des victimes et d'arrêter sept personnes.

Grand Montréal

Prostitution