•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau du fleuve Saint-Laurent continue à monter

Des militaires préparent des sacs de sable.
Des membres des Forces armées canadiennes sont déployés à Batiscan, en Mauricie, où ils participent entre autres à la préparation de sacs de sable pour limiter les dégâts des inondations. Photo: Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau
Radio-Canada

Les résidents riverains du fleuve Saint-Laurent et du lac Saint-Pierre vivent des heures tendues en attendant le point culminant de la crue, attendu jeudi soir.

La Sécurité civile a cependant révisé à la baisse ses prévisions concernant la hausse du niveau de l’eau du lac Saint-Pierre. Alors qu’elle prévoyait hier un niveau maximal de 3,92 mètres, elle envisage maintenant un pic du niveau à 3,75 mètres jeudi soir, vers 22 h.

Mais il va y avoir beaucoup de précipitations dans les prochains jours, a signalé Bernard Létourneau, conseiller en sécurité civile. Les prévisions vont être à la hausse pour dimanche, alors qu’on attend un niveau de 3,83 mètres.

Le porte-parole de la Sécurité civile Bernard Létourneau a fait le point jeudi à Facteur matinal. Pour écouter l’entrevue, cliquez ici.

Les précipitations prévues à compter de vendredi risquent de compliquer davantage la situation. Environnement Canada prévoit que de 20 à 50 mm de pluie sont attendus le long de la vallée du Saint-Laurent dans les prochains jours.

On s'attend à ce que le lac Saint-Pierre atteigne un niveau plus élevé que lors des inondations de 2017. Il avait alors atteint 3,54 mètres.

405 maisons inondées en Mauricie et au Centre-du-Québec

Le plus récent bilan provincial des conséquences de la crue des eaux fait état de 289 maisons inondées et 499 maisons isolées en Mauricie. Les municipalités de Louiseville et Maskinongé sont particulièrement touchées, selon ces données.

Une chaloupe se trouve devant une maison inondée de Maskinongé.Sur le rang de la Rivière Sud-Ouest, à Maskinongé, des riverains disent être plus inondés qu’en 2017. Pour certains, l’eau atteindra bientôt le rez-de-chaussée de leur domicile. Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Pour le moment, le moral est encore bon, assure le maire de Maskinongé, Roger Michaud. Quatre secteurs de la municipalité sont aux prises avec des inondations.

Le maire de Maskinongé, Roger Michaud, s'est entretenu jeudi avec l'équipe de Facteur matinal. Pour écouter l'entrevue, cliquez ici.

De l’autre côté du fleuve, le plus récent recensement dénombre 116 résidences inondées et 160 résidences isolées au Centre-du-Québec. La plupart d’entre elles se trouvent à Nicolet à Bécancour.

Les Forces armées encore bien présentes

Près du tiers de l’effectif militaire déployé dans la province a été envoyé dans cette région, où il remplit pour le moment des sacs de sable, construit des digues et prête main-forte aux citoyens en difficulté.

Jeudi, les troupes des Forces armées canadiennes ont été déployées à Nicolet, Bécancour, Batiscan et Champlain.

Des militaires sont aussi en service à Saint-Joseph-de-Mékinac, où le débit et le niveau de la rivière Mékinac sont surveillés de près.

Des impacts sur la navigation maritime

Les pilotes qui naviguent sur le Saint-Laurent assurent faire preuve de vigilance, en cette période d'innondation

Sacs de sable près du fleuve à NicoletLe fleuve Saint-Laurent a atteint 3,7 mètres mardi, selon la Sécurité civile. Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

En 2017, les vagues causées par un navire avaient notamment causé des dégâts sur des résidences à Yamachiche.

Des leçons ont été tirées depuis et des limites de vitesse sont imposées en pareil circonstances

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques