•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : les résidents des îles de Toronto sont inquiets

Photo des inondations : difficile de s'asseoir sur un banc sans avoir les pieds dans l'eau.
Les îles de Toronto avaient subi d'importantes inondations en 2017. Photo: Twitter/@LorettaRyan
Radio-Canada

Les résidents des îles de Toronto craignent une répétition des inondations de 2017, alors que le niveau du lac Ontario continue d'augmenter.

De l'autre côté du lac Ontario, nombre de résidents de l'État de New York font des murs de sacs de sable pour tenter de protéger leur propriété.

C'est à cette période-ci de l'année il y a deux ans que tout a basculé, raconte Andres Ramirez Ochoa, qui exploite un bateau taxi à Toronto.

Plusieurs secteurs des îles avaient été complètement inondés en 2017, à cause de la fonte rapide des neiges et des pluies abondantes.

De l'eau sortant d'un tuyauL'eau est pompée des Îles et rejetée dans le lac Ontario Photo : Radio-Canada / Philippe de Montigny

Cette année, le niveau du lac Ontario a augmenté d'environ 13 cm en dix jours, selon les autorités de l'État de New York.

Espérons qu'il n'y aura pas plus de pluie.

Andres Ramirez Ochoa, résident des îles de Toronto

Pour l'instant, l'office de protection de la nature de Toronto n'a pas diffusé d'avis d'inondation.

Nous ne sommes pas actuellement au point d'émettre un avis, indique Rehana Rajabali de l'Office, mais nous sommes déjà en contact avec nos partenaires municipaux et nous allons surveiller la situation de très près au cours des prochaines semaines.

Selon la Ville, le niveau d'eau est inférieur de 30 cm à la marque considérée comme dangereuse, en matière d'inondations.

À notre sommet en 2017, le niveau d'eau était supérieur de 50 cm au niveau actuel, indique James Dann du service municipal des parcs.

Il ajoute que la Ville a installé depuis des dispositifs pour minimiser les dégâts en cas de montée des eaux, y compris neuf pompes dans les basses terres pour rejeter l'eau dans le lac Ontario, s'il y a des inondations.

Pour sa part, la résidente des îles Tanya Golden empilait des sacs de sable autour de sa maison, mercredi, pour la première fois en deux ans.

Le niveau d'eau est élevé, mais j'espère que la situation va revenir à la normale si on peut avoir du temps sec en mai, dit-elle.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Environnement