•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Î.-P.-É. : Dennis King croit pouvoir travailler en collaboration avec ses adversaires

Le nouveau premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard et chef du Parti progressiste-conservateur, Dennis King, se réjouit de la soirée électorale.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'homme qui a remporté le plus grand nombre de sièges aux élections provinciales de l'Île-du-Prince-Édouard, mardi, ne s'attend pas à devoir conclure un accord de coalition officiel avec le Parti vert et le Parti libéral.

Le Parti progressiste-conservateur ira de l'avant en tant que gouvernement minoritaire, le premier depuis 1890 dans la province, a annoncé Dennis King.

M. King, dont la formation a remporté 12 sièges, a annoncé son intention de travailler en collaboration avec le Parti vert (8 sièges), qui forme l'opposition officielle, et les libéraux (6 sièges).

Dennis King a déclaré qu'il travaillerait sur un enjeu à la fois pour faire adopter les projets de loi et faire passer les mesures budgétaires. Nous devrons collaborer et travailler en fonction des idées de chacun, pas de l'étiquette politique, dit-il.

En 28 jours de campagne électorale, les chefs ont rarement été en désaccord sur les politiques et se sont abstenus de lancer des attaques personnelles ou politiques, même pendant les débats. Dennis King estime qu'il pourra diriger avec succès un gouvernement minoritaire en maintenant cette approche.

Dennis King en campagne électorale le 3 avril 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dennis King, chef du Parti progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / CBC / Steve Bruce

Soirée spéciale pour les nouveaux élus

Nouvelle opposition officielle, le Parti vert dirigé par Peter Bevan-Baker a vécu une soirée historique. Un moment inoubliable pour Karla Bernard, élue pour la première fois dans Charlottetown-Victoria Park.

Je pense que j'ai eu 2000 hugs [étreintes] hier soir, disait Karla Bernard, mercredi.

Mais c'est maintenant que le dur travail commence. L’objectif du Parti vert sera de collaborer avec le nouveau gouvernement. La nouvelle députée verte aborde le défi avec confiance.

Karla Bernard le 24 avril 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Karla Bernard, du Parti vert, élue dans Charlottetown-Victoria Park.

Photo : Radio-Canada

Je pense que maintenant nous avons vraiment une chance de collaborer et de travailler ensemble, croit Mme Bernard. J'espère que Dennis King va prendre cet esprit-là.

Le chef vert Peter Bevan-Baker a déclaré à CBC mercredi matin qu'il n'était pas encore prêt à s'engager dans un quelconque accord de coalition, mais a reconnu que la bonne volonté existe entre lui et M. King et qu'il est prêt à collaborer avec tous les partis au sein de l'Assemblée législative.

Du côté du Parti libéral, l’ambiance n’est pas aux réjouissances. La formation de Wade MacLauchlan a pris le troisième rang, et le premier ministre sortant Wade MacLauchlan a perdu son siège dans Stanhope-Marshfield.

Au lendemain de cette défaite, M. MacLauchlan a prononcé un discours ressemblant à des adieux.

Gord McNeilly le 24 avril 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gord McNeilly, du Parti libéral, élu dans Charlottetown-West Royalty.

Photo : Radio-Canada

Gord McNeilly, candidat libéral élu pour la première fois dans Charlottetown-West Royalty, assure que les libéraux ont des idées à partager à l'Assemblée législative, et que malgré leur position ils sont prêts à faire beaucoup de choses pour l'Île-du-Prince-Édouard.

La date de l’ouverture de la prochaine session législative n’est pas connue, mais elle devrait avoir lieu d’ici la fin du printemps. Le premier test pour le gouvernement minoritaire du Parti progressiste-conservateur sera de faire adopter un budget.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Avec les informations de La Presse canadienne

Île-du-Prince-Édouard

Élections provinciales