•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les marchés fermiers proposent des coupons pour aider les Winnipégois à bas revenu

Des légumes en vente sur un marché public.
Direct Farms Manitoba espère mettre en place un nouveau programme de bons alimentaires à Winnipeg d'ici 2020, et à l'échelle de la province par la suite. Photo: Radio-Canada / Istock
Radio-Canada

Une nouvelle manière de manger sainement pourrait bientôt être à la disposition des habitants moins fortunés de Winnipeg. Les marchés fermiers de Winnipeg demandent à la Ville de mettre en place un programme de coupons alimentaires.

L’organisme Direct Farms Manitoba, qui représente les marchés et les fermiers à petite échelle, a présenté sa proposition au Comité de l’alimentation de la Ville mercredi.

Justin Girard, un fermier membre du conseil d'administration de l'organisme dont la ferme est près du village d'Élie, à l'ouest de Winnipeg, a présenté le plaidoyer de Direct Farms Manitoba aux spécialistes de l'alimentation et aux élus municipaux.

« C’est notre façon de faire notre part pour la société », lance-t-il. Il cherchait à convaincre les membres du comité et les organismes qu’ils représentaient à se joindre à un comité directeur.

Un homme dans une serre avec des plantes dans les mains.Justin Girard Photo : Radio-Canada / Walther Bernal

Selon ce programme, les personnes à bas revenu, les femmes enceintes ou encore les aînés recevraient des coupons qu'ils pourraient échanger contre des aliments sains dans les marchés fermiers de la province pendant environ 16 semaines durant la saison de production, de juin à septembre.

Dans un premier temps, les bons auraient une valeur d’environ 3 $, et chaque participant en recevrait pour un minimum de 21 $ par semaine offerts par des organismes communautaires déjà enracinés dans les communautés.

Une réussite en Colombie-Britannique

La proposition s'inspire d'un programme similaire en Colombie-Britannique qui connaît du succès. Dans cette province, 3900 ménages participent au programme et affirment qu'ils ont une alimentation plus saine.

Plus de 90 % des coupons distribués sont utilisés.

« En Colombie-Britannique, on a vu beaucoup de participation, beaucoup de succès », dit M. Girard. « On a vu une hausse des connaissances concernant l’alimentation, de la sécurité alimentaire et des marchés fermiers plus animés [...] En général, les gens mangeaient plus santé et achetaient plus localement. »

Le programme en Colombie-Britannique est financé par 1,3 million de dollars de la province et 335 000 $ du secteur privé.

Winnipeg et ses déserts alimentaires

Une étude de l'Institut des études urbaines de l'Université de Winnipeg de 2016 montrait que 120 000 Winnipegois vivent dans des déserts ou des mirages alimentaires, soit 16 % de la population. Ils sont 66 % à se trouver dans cette situation au centre-ville, où une analyse de données de Radio-Canada a révélé l'existence d'un désert alimentaire de 30 kilomètres carrés, en 2015.

Désert alimentaire : Une situation où les habitants d'un secteur donné vivent à un kilomètre ou plus d'une épicerie.

Mirage alimentaire : Une situation où les habitants d'un secteur donné vivent à moins d'un kilomètre d'une épicerie, mais n'ont pas les ressources financières pour se nourrir convenablement.

Le chercheur Kyle Wiebe, qui a contribué à cette étude, et qui travaille maintenant dans le groupe de réflexion International Institute for Sustainable Development, dit que toute mesure qui améliore l’accès à la nourriture saine est la bienvenue.

Il note qu’un programme de coupons alimentaires et de marchés fermiers pourrait aider à résoudre ce problème, vu que ces marchés peuvent se déplacer selon la demande.

Direct Farms Manitoba espère mettre en place ce nouveau programme de coupons alimentaires à Winnipeg d'ici 2020, et à l'échelle de la province par la suite.

Manitoba

Pauvreté