•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hauris Lalancette, pionnier de l'Abitibi-Témiscamingue, s'éteint à l'âge de 87 ans

Hauris Lalancette, à l'automne 2016

Hauris Lalancette, à l'automne 2016 (archives)

Photo : Radio-Canada / Félix B. Desfossés

Félix B. Desfossés

L'Abitibien Hauris Lalancette est décédé le 23 avril, à l'âge de 87 ans. Le grand public a découvert le cultivateur et politicien en 1975 dans le documentaire de l'ONF Un royaume vous attend de Pierre Perrault. Le cinéaste suivait l'homme dans son combat afin d'empêcher la fermeture de son village, Rochebaucourt.

Né le 11 décembre 1932 dans le secteur de St-Hyacinthe, il arrive à Rochebaucourt avec son père, Ephrem Lalancette, en 1936.

À la suite du rapport Côté-Duvieusart remis au gouvernement Bourassa en 1974, la décision est prise de cesser l’agriculture dans certaines régions du Québec et de fermer certains villages dévitalisés qui s’y trouvaient, dont Rochebaucourt. Il s’implique alors auprès du Comité des paroisses marginales qui se bat afin de garder en vie les villages ouverts par la colonisation de l’Abitibi.

C’est à ce moment qu’il rencontre le documentariste Pierre Perrault, de l’Office National du Film (ONF). À partir de 1975, il va lui consacrer quatre longs métrages documentaires traitant du combat de M. Lalancette pour garder les villages vivants ainsi que pour mettre en valeur le métier d’agriculteur.

Pierre Perrault et Hauris Lalancette en Abitibi en 1975 lors du tournage d’<i>Un royaume vous attend</i>

Pierre Perrault et Hauris Lalancette en Abitibi en 1975 lors du tournage d’Un royaume vous attend

Photo : Office national du film du Canada

Hauris Lalancette devient alors le principal visage et la plus importante voix de l’Abitibi auprès du Québec et de la francophonie.

Personnage revendicateur qui n’avait pas la langue dans sa poche, Hauris Lalancette s’est illustré par son franc parlé coloré et authentique. Impliqué auprès du Parti créditiste au début des années 70, il s’est présenté pour le Parti québécois en 1973, mais n’a pas remporté ses élections.

Il s’est éteint à l’hôpital entouré de sa famille le 23 avril 2019 à l’âge de 87 ans. Il habitait toujours le village de Rochebaucourt.

La MRC d'Abitibi a joint sa voix à celles de nombreux Abitibiens pour saluer le départ d'Hauris Lalancette.

La MRC souligne la perte de cette voix importante de l'Abitibi auprès du Québec et de la Francophonie, notamment portée par les films du cycle abitibien de Pierre Perrault.

Le préfet et maire d'Amos, Sébastien D'Astous parle d'un grand défenseur de la ruralité.

C'est quelqu'un qui était très engagé dans sa ruralité, c'est quelqu'un qui avait un grand coeur et qui défendait ses dossiers avec ferveur. Moi et la MRC, mes collègues, souhaitons nos sincères condoléances à la famille. C'est un personnage qui a marqué beaucoup notre MRC, a-t-il déclaré.

Abitibi–Témiscamingue

Société