•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Odeur de cannabis à l'aéroport d'Edmonton

Un plant de cannabis.
L'odeur est la plus forte au crépuscule et à l'aube à cause des changements de température. (Archives) Photo: Radio-Canada / Nicolas Steinbach
Radio-Canada

Une odeur de cannabis provenant de la société Aurora Cannabis, voisine de l'aéroport international d'Edmonton, accueille les voyageurs. La société, nouvelle voisine de l'aéroport, est l'une des plus grandes productrices de cannabis du monde. Elle produit plus de 100 000 kilogrammes de marijuana par an.

Tandis que l’entreprise Aurora Cannabis explique déployer tous les efforts nécessaires pour atténuer les odeurs de cannabis, celles-ci continuent de se faire sentir à l'aéroport, dans les hôtels, ainsi que les magasins d'usine à proximité de là.

Nous sommes résolus à nous améliorer continuellement et nous le faisons pour une raison bien précise : nous voulons avoir des relations de bon voisinage, affirme Cam Battley, directeur général d'Aurora Cannabis.

Le directeur général de l'entreprise, dans le hangar, devant les plants de cannabis.Cam Battley, directeur général d'Aurora Cannabis déclare que l'installation d'Aurora Sky, située au sud d'Edmonton, fait l'objet d'une surveillance régulière pour détecter les odeurs. Photo : Radio-Canada / Scott Neufeld

Depuis l’achèvement des installations, en janvier, la société a mis en place deux nouvelles unités d’échappement pour la désodorisation, ajouté 800 filtres HVAC dans les zones de traitement et 1360 filtres à poches dans les baies de culture.

L'installation dispose également d'un système de brumisation d'air et d'unités de filtration spécialisées de charbon et de charbon de bois, qui absorbent les contaminants et les impuretés de l'air.

Vérifications quotidiennes

Déjà au mois de décembre, dans un courriel adressé aux entreprises de la région, la société informait un certain nombre de personnes travaillant dans et autour de l’aéroport qu’elle s’employait à améliorer ses mesures de contrôle des odeurs.

La société effectue des vérifications quotidiennes des arômes.

Cam Battley, directeur général d'Aurora Cannabis

L'odeur est la plus forte au crépuscule et à l'aube à cause des changements de température, explique Cam Battley.

Un hangard fermé avec des pieds de cannabisL’une des 16 salles de floraison de l’installation Aurora Sky de 800 000 pieds carrés. Photo : Radio-Canada / Travis McEwan

Une des choses que nous faisons à Aurora Sky, c'est de perfectionner la technologie d'élimination des odeurs. Nous avons fait du bon travail jusqu'à présent, car c'est un système fermé et nous contrôlons le flux d'air, dit-il.

Il nous reste encore du chemin à parcourir pour perfectionner cette technologie.

Cam Battley, directeur général d'Aurora Cannabis

Des plaintes

Christopher Chodan, porte-parole de l'aéroport international d'Edmonton, dit avoir reçu quelques plaintes depuis le début de la production d'Aurora.

Nous les avons transmises à Aurora. Nous continuons à surveiller la situation et à collaborer avec l'entreprise selon les besoins, précise-t-il.

En revanche, Abigail Alfonso, responsable marketing et tourisme du centre commercial Premium Outlet Collection, situé à proximité, soutient qu'elle n'a reçu aucune plainte de la part de clients, de détaillants ou d'employés.

Selon Cam Battley, les gens se font de fausses idées au sujet de l'odeur du cannabis. Les gens pensent qu’elle peut causer une déficience, ce qui est faux. Ce que les gens sentent, ce n'est pas le cannabinoïde, l'ingrédient pharmaceutique actif du cannabis, observe-t-il.

En fait, l’odeur provient des terpènes, le composé aromatique qui donne à chaque variété de cannabis son odeur et son goût particuliers.

Essor de la société

Aurora construit également des installations de production de cannabis similaires à Medicine Hat, en Alberta, et à Odense, au Danemark.

La société agrandit l’usine de Medicine Hat pour la faire passer de 1,2 million de pieds carrés à 1,6 million de pieds carrés, soit le double de celle d’Aurora Sky, à Edmonton.

Tout comme nous avons fait progresser la technologie en matière de culture du cannabis, nous allons également faire progresser la technologie de réduction des odeurs, conclut Cam Battley.

Alberta

Cannabis