•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'agglomération de Montréal prend en main la consultation sur les publisacs

Un Publisac attaché à une boîte aux lettres résidentielle.

La Ville de Montréal pourrait, à terme, restreindre la distribution des Publisacs uniquement à ceux qui en font la demande explicite.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Jérôme Labbé

La Ville de Montréal confirme la tenue prochaine d'une consultation publique sur la distribution des circulaires, rendue obligatoire par une pétition ayant recueilli plus de 15 000 signatures le mois dernier. Le mandat ne sera toutefois pas confié à l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), mais à une commission permanente relevant du conseil d'agglomération.

C'est donc la Commission sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs qui hérite de cet exercice, pour lequel un calendrier devra être rendu public prochainement. Car, selon les documents soumis au comité exécutif mercredi, le délai maximal prévu dans le règlement ne permettrait pas une diffusion dudit calendrier après le 6 mai 2019.

Le Service de l'environnement de la Ville de Montréal a également été désigné pour accompagner la Commission.

La tenue de cette consultation publique a été forcée par le dépôt d'une pétition qui, après avoir pris un chemin tortueux à travers les dédales de la bureaucratie municipale, a mis moins d'une semaine à recueillir les 15 000 signatures nécessaires pour forcer la Ville de Montréal à se pencher sur la question.

Il faut dire, cependant, que les élus de l'administration Plante ont donné de sérieux coups de pouce à son instigateur : d'abord, en lui permettant de déposer sa pétition à la ville-centre plutôt que dans chacun des 19 arrondissements, ce à quoi l'avait astreint le greffe de la Ville de Montréal; puis, en décrétant l'acceptabilité du dépôt en ligne des pétitions lancées en vertu du droit d'initiative.

Celle de Charles Montpetit, qui milite depuis longtemps pour restreindre la distribution des publisacs à Montréal, a d'ailleurs été la première de ces pétitions en ligne.

Limiter la distribution des circulaires

Lancée le 13 mars, la pétition a atteint son objectif quelques jours plus tard, le 19 mars. Les 15 000 signatures, elles, ont été validées le 15 avril dernier par le greffe.

Les signataires de la pétition demandent notamment que les circulaires soient déposées uniquement sur les propriétés qui affichent le logo qui les autorise plutôt que l'inverse comme c'est le cas actuellement. Ils demandent aussi de remplacer le sac de plastique des circulaires par un emballage qui n'a pas à être séparé du contenu pour être recyclé.

Charles Montpetit au micro de Catherine Perrin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Charles Montpetit, instigateur du mouvement anti-Publisac à Montréal

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

La Commission sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs compte 11 membres, dont 6 sont issus de Projet Montréal, le parti de la mairesse Valérie Plante. Elle est présidée par Valérie Patreau, une conseillère de l'arrondissement d'Outremont.

Cette commission doit notamment réviser le plan directeur de gestion des matières résiduelles cette année. La question de l’impact de la distribution des publisacs devrait être abordée, a affirmé en novembre dernier le responsable de l'environnement au comité exécutif, Jean-François Parenteau.

Grand Montréal

Politique municipale