•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forest Boys lance un microalbum qui encapsule le plaisir du jam entre amis

Les cinq hommes sont à l'extérieur et posent devant une haute clôture blanche.
Les musiciens du groupe Forest Boys Photo: Jean-François Cloutier
Radio-Canada

Un microalbum de six chansons intitulé Boys Like Having Fun sera lancé vendredi par les Forest Boys. Il s'agit de la suite des choses pour deux membres de The Seasons, groupe dont faisait autrefois partie Hubert Lenoir.

Il y a un an et demi, les musiciens Julien Chiasson, grand frère d’Hubert Lenoir, et le batteur Rémy Bélanger étaient en train de tourner la page sur The Seasons lorsqu’est né Forest Boys.

Le projet a pris forme dans des soirées festives de jam chez deux autres musiciens, Félix Saint-Pierre, bassiste, et Antoine Blanchet-Couture, saxophoniste et pianiste, auxquels s’est joint Yuri Yann Lépine-Malone, batteur.

Leur musique est née dans le plaisir, un thème qui se marie bien au titre du microalbum, Boys Like Having Fun.

Je voulais reproduire ce fun qu’on avait dans les jams et l’amener sur scène pour le partager avec un public, a expliqué le chanteur, guitariste et pianiste Julien Chiasson en entrevue avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle de l’émission Le 15-18.

Les musiciens décrivent une démarche impulsive, voire viscérale, qui leur a laissé toute la liberté de créer sans s’enfermer dans un carcan. Ils ont d’ailleurs gardé cet esprit en studio, en enregistrant leurs instruments en direct, ensemble, en laissant place à l’improvisation.

Les musiciens sont assis à la table d'un restaurant. Quatre des membres du groupe Forest Boys Photo : Roxane Quintin

Au début, c’était très impulsif. On n’a pas vraiment fait de la recherche de son en tant que tel. C’était très naturel, et on se rejoignait tous vers quelque chose qui n’était pas planifié. Le style de musique, on l’a travaillé beaucoup par la suite.

Yuri Yann Lépine-Malone, batteur du groupe Forest Boys

C’est ainsi que les musiciens arrivent aujourd’hui avec un son pop, aux accents rock et funk, pour une ambiance parfaitement groovy qui sait faire danser les foules.

C’était très facile. C’est comme si les choses tombaient en place naturellement.

Antoine Blanchet-Couture, saxophoniste et pianiste

La vie avec et après Hubert

Julien Chiasson est catégorique : il adore son frère Hubert Lenoir, qui connaît un succès retentissant depuis le lancement l’an dernier de l'œuvre multidisciplinaire Darlène. Mais il admet qu’il voudrait qu’on ne les compare pas systématiquement, son frère et lui.

C’est sûr que c’est agaçant un petit peu parce que je ne suis pas quelqu’un qui prend bien la comparaison.

Julien Chiasson, chanteur, guitariste et pianiste

Je suis assez fragile à ce niveau-là, probablement parce que je n’ai pas énormément confiance en moi et que j’ai de la misère à trouver je suis qui dans la vie de tous les jours, a-t-il ajouté.

Il juge que sa musique est « une chose à part entière », et que ses liens familiaux ont peu d’incidences sur son art.

Les Forest Boys seront en spectacle le 8 mai au Newspeak à Montréal, puis le 14 mai à l’Anti bar et spectacles à Québec.

Ils participeront également à quelques festivals cet été, à commencer par Santa Teresa le 19 mai.

Musique

Arts