•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations au N.-B. : la Transcanadienne fermée entre Moncton et Fredericton

Vue aérienne de deux ponts de la Transcanadienne qui enjambent le fleuve Saint-Jean.
La Transcanadienne enjambe le fleuve Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. En 2018, des inondations avaient forcé la fermeture du même tronçon pendant plusieurs jours. Photo: Radio-Canada / Trevor Lyons
Catherine Allard

L'autoroute Transcanadienne est fermée à la circulation entre Fredericton et Moncton depuis 19 h, mercredi soir, en raison des inondations qui touchent les communautés situées le long du fleuve Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Au moins 490 personnes ont dû quitter leur résidence en raison des inondations.

La fermeture de l’autoroute 2 touche une portion de route de près de 130 km, située entre Oromocto et River Glade. Les automobilistes qui circulent entre les deux villes devront faire un détour important et passer par Saint-Jean.

Les autorités affirment que l'autoroute restera probablement fermée pendant plusieurs jours.

Il est impossible de dire combien de temps le détour sera en place. À ce moment-ci, nous attendons que les niveaux de l'eau diminuent. Il est cependant raisonnable de dire que le détour sera en place plusieurs jours.

Ahmed Dassouki, directeur des opérations au ministère des Transports et de l'Infrastructure

En 2018, des inondations historiques avaient forcé la fermeture du même tronçon de l'autoroute pendant plusieurs jours.

Des centaines d’évacuations

Des centaines de Néo-Brunswickois ont décidé de quitter leur résidence, selon la Croix-Rouge, surtout dans les régions de Fredericton, Grand Lac et Jemseg, ainsi qu’à Saint-Jean et Grand Bay-Westfield plus au sud.

Une maison entourée d'eau.À Fredericton, le niveau des eaux a légèrement dépassé celui de l'an dernier. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Le niveau de l’eau a légèrement baissé dans la région de Fredericton, mais l’Organisation des mesures d’urgence (OMU) avertit les résidents que l’eau pourrait recommencer à monter, et que le pire pourrait être à venir.

Avec la pluie et les températures qui augmentent dans le nord du Nouveau-Brunswick, on s’attend à ce que le niveau de l’eau continue à augmenter en fin de semaine, a déclaré le directeur des mesures d'urgence de Fredericton, Wayne Tallon.

Si vous avez dû évacuer par le passé, vous devrez le faire cette fois aussi. Préparez-vous, et c’est mieux de le faire en plein jour.

Greg MacCallum, directeur de l'OMU au Nouveau-Brunswick
Un bâtiment entouré d'eau. Certains quartiers de la capitale provinciale sont complètement inondés. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

La Croix-Rouge canadienne a établi deux centres d’accueil dans la province, un à Fredericton, l’autre à Saint-Jean. Tous les sinistrés qui évacuent leur propriété devraient en informer l’organisme en composant le numéro 1 800 863-6582.

Selon l'organisme, 491 individus habitant dans 195 résidences ont déjà informé les autorités qu'ils avaient quitté leur maison.

Un appel à la patience

Le directeur de l’OMU au Nouveau-Brunswick, Greg MacCallum, demande aux résidents de rester patients et respectueux, malgré les conditions difficiles.

Lors d’un point de presse mercredi, il a expliqué qu'il comprenait que certaines personnes soient à bout de patience, mais qu’il était inutile d'élever la voix envers des travailleurs postés aux barricades ou d'adopter un comportement agressif.

Il a dit que les Néo-Brunswickois allaient s’en sortir, mais que ce sera beaucoup plus facile si nous faisons preuve de compassion.

Plusieurs routes sont fermées à la circulation à Fredericton, et les autorités demandent aux automobilistes de respecter les barricades. Plusieurs routes sont fermées à la circulation à Fredericton et les autorités demandent aux automobilistes de respecter les barricades. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Wayne Tallon, directeur de l'Organisation des mesures d'urgence de Fredericton, a ajouté que certains résidents ne respectaient pas les barricades sur les routes. La police de Fredericton donne maintenant des amendes pour cette infraction, dit-il.

L'amende minimale pour avoir ignoré ou déplacé une barricade est de 172,50 $.

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles