•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaste élan de solidarité en Beauce

Une femme plie et trie des vêtements qu’elle empile sur une table.

La Maison de la famille Nouvelle-Beauce a reçu de nombreux dons de vêtements.

Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Radio-Canada

Les inondations qui sévissent depuis plusieurs jours en Beauce ont donné lieu à de nombreuses manifestations de générosité à travers la région.

À Sainte-Marie, où près de 1000 résidences ont été inondées, la Maison de la famille Nouvelle-Beauce a reçu une quantité importante de nourriture, de vêtements et de produits d’hygiène.

Les dons sont triés avant d'être redistribués aux sinistrés.

« Les gens se rendent directement chez nous pour venir chercher leurs dons. On peut aussi aller chercher les gens au Centre Caztel. On les amène ici pour qu’ils puissent se vêtir », indique la directrice de la Maison, Luce Lacroix.

Des boîtes de céréales et des cannes de conserves déposées sur des cuisinières et un comptoir

La Maison de la famille Nouvelle-Beauce recueille également de la nourriture non-périssable.

Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

« C'est impressionnant »

Elle souligne la rapidité avec laquelle la population a répondu à l’appel de dons lancé par l’organisme.

« On connaît la générosité des gens ici, à Sainte-Marie, et dans les municipalités aux alentours, mais on est quand même impressionnés de voir comment ils ont été généreux, dès la première seconde où on a demandé des dons », confie Mme Lacroix.

C’est impressionnant. On lève la main et les gens répondent présents.

Luce Lacroix, directrice, Maison de la famille Nouvelle-Beauce
Des vêtements de toutes sortes empilés sur des tables pliantes

Les vêtements font partie des articles pour lesquels les besoins sont les plus criants.

Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Les bottes de caoutchouc, les chaussures et les vêtements chauds font partie des articles pour lesquels les besoins sont les plus criants.

« C’est pour permettre aux gens de revenir à la maison et de pouvoir y travailler tout en étant confortables », explique Luce Lacroix.

« On n’a plus rien »

Pour les résidents qui ont pratiquement tout perdu à la suite des inondations, cette aide arrive à point nommé.

« On a eu quatre pieds d'eau à la grandeur de notre maison. On n’a plus rien, le linge est tout mouillé. Ça nous aide beaucoup, la Croix-Rouge aussi », raconte Sylvain Dupuis, un sinistré.

Sa conjointe, Christine Courcy, abonde dans le même sens. « On a deux jeunes enfants qui vont à l'école, donc ils ont besoin de vêtements. C'est vraiment important qu'on ait des biens pour eux », insiste-t-elle.

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Québec

Société