•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu de broussailles : l'état d'urgence maintenu à Biggar

Des pompiers tentent de maîtriser un incendie de broussailles.
Les flammes ont englouti environ 1500 hectares de terres en raison des vents violents. Photo: La Presse canadienne / Kayle Neis
Radio-Canada

Le feu de broussailles dans la région de Biggar, à l'ouest de Saskatoon, est au ralenti mercredi matin. L'état d'urgence décrété pour la municipalité rurale et la ville de Biggar a été réduit à un avis concernant la qualité de l'air, après qu'un important feu de broussailles eut causé un épais nuage de fumée dans la région mardi.

La ville et la municipalité rurale de Biggar ne sont plus menacées par l’incendie en cours, souligne le commissaire provincial aux incendies, Duane McKay.

Un homme habillé en uniforme noir en mêlée de presse. Le commissaire provincial aux incendies, Duane McKay en point de presse à Regina. Photo : Radio-Canada

Toutefois, les fermes situées à proximité de l’incendie restent à risques, rappelle-t-il.

Il demande donc aux membres du public d’être vigilants et d’appeler immédiatement la police, s’ils se trouvent à proximité d’un feu de broussailles.

Le retour de la soixantaine de patients, qui avaient été évacués mardi du centre de santé de Biggar, n’est toujours pas prévu.

Une enquête est en cours pour connaître les causes de l’incendie.

« Menace significative au sud »

Les trois foyers d’incendie ont été confinés dans une zone sans habitation.

Même si ces feux sont maîtrisés, ils demeurent assez imprévisibles dans le sud de la province et risquent de se propager au nord, affirme Duane McKay.

Depuis le début de l’incendie, lundi, personne n’a été blessé.

Une maison a été endommagée par les flammes dans la communauté de la Première Nation Sweetgrass, au nord de Biggar.

carte de la Saskatcheewan avec les zones de risques d'incendies en orange, jaune et gris. Des risques extrêmes d'incendie plombent le sud-ouest de la Saskatchewan. Photo : Gouvernement de la Saskatchewan

Le commissaire provincial aux incendies, Duane McKay, demande aux Saskatchewanais d’adopter les comportements appropriés pour éviter le déclenchement d’incendies.

Il croit d’ailleurs que tous les feux observés, dans le sud de la province, sont d’origine humaine.

Un printemps sec

Les conditions extrêmement sèches et venteuses en Saskatchewan expliquent, en partie, les incendies observés dans la province.

Mercredi matin, plus de 85 municipalités rurales et 15 villes et villages avaient interdit les feux de plein air.

De son côté, Environnement et Changement climatique Canada souligne que le mois de mars était le plus sec jamais enregistré à Regina et à Moose Jaw, et le huitième plus sec à Saskatoon.

Selon la météorologue Sara Hoffman, il est trop tôt pour se prononcer sur les conditions printanières à venir, mais l’organisme fédéral prévoit des pluies et des chutes de neige au cours de la fin de semaine.

La météorologue affirme que les changements climatiques ne peuvent pas être directement reliés aux conditions météorologiques actuelles, mais précise que les feux de broussailles risquent d’être plus fréquents.

Saskatchewan

Incidents et catastrophes naturelles