•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation devant l’édifice du 100 rue Lafontaine

Des employés du gouvernement fédéral brandissent des pancartes devant l'édifice Lafontaine.
Des fonctionnaires fédéraux manifestent devant l'édifice du 100, rue Lafontaine. Photo: Radio-Canada / Louis Martineau
Radio-Canada

Une cinquantaine de fonctionnaires fédéraux ont manifesté devant l'édifice du 100 rue Lafontaine près de la Zone portuaire, dans l'arrondissement de Chicoutimi, mercredi matin.

Les membres de l'Alliance de la fonction publique canadienne dénoncent l'éventuelle fermeture de l’édifice. Le syndicat croit que cette fermeture risque de diminuer le nombre d'emplois fédéraux en région.

Cent cinquante employés de l’Agence du revenu du Canada (ARC) déménageraient au Centre fiscal de Jonquière dans un horizon de quatre ans.

Selon le vice-président exécutif régional de l’Alliance de la fonction publique canadienne (AFPC-Québec), Yvon Barrière, cette option ne règlerait absolument rien et ne ferait que créer d'autres problèmes.

Déjà le centre fiscal de Jonquière est au maximum de sa capacité. Il y a des problèmes de stationnement, il y a des problèmes au niveau de l’espace de travail et là on veut envoyer minimalement 150 employés, souligne-t-il. Et il faut penser à la trentaine d’autres qu’on a ici avec les anciens combattants, les douanes, Industrie Canada, Transports Canada. Il va falloir les reloger. On dirait que présentement le gouvernement canadien ne veut pas investir dans l’infrastructure.

Le vice-président de la section locale de l’Agence de revenu du Canada, Philippe Chrétien, ajoute que la situation crée de l’anxiété chez les fonctionnaires fédéraux. Quand on prend en compte que le centre fiscal est presque au maximum de sa capacité, on le voit d’ailleurs avec les problèmes de stationnement, on peut penser que s’il n’y a pas de coupures d’emplois, c’est la fin de la croissance, dit-il.

La volonté du gouvernement fédéral de se départir de l’édifice de la Zone portuaire inquiète également les élus de Saguenay, même si les employés déménagent au Centre fiscal de Jonquière. C’est sûr que ça reste dans la même ville, mais cet édifice-là pour nous, c’est un bâtiment très important. C’est bien sûr qu’un bâtiment vide en plein centre-ville de Chicoutimi ça n’a aucun sens, déplore le conseiller Michel Potvin.

Autres revendications des syndiqués

Les fonctionnaires fédéraux ont aussi profité de leur manifestation pour réclamer une commission d'enquête publique sur les ratés du système de paye Phénix.

Ils exigent par ailleurs le début des négociations pour le renouvellement de la convention collective des fonctionnaires qui sont pour la plupart sans contrat de travail depuis plus d’un an.

D'après les informations de Louis Martineau

Saguenay–Lac-St-Jean

Emploi