•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation de 300 % des allégations d'agressions sexuelles à l'Université de Windsor

Devant l'édifice d'un campus universitaire, on aperçoit trois jeunes femmes qui marchent.

Archives

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Radio-Canada

Le nombre d'agressions sexuelles rapportées a bondi à l'Université de Windsor en Ontario en 2018-2019. Depuis le mois de mai 2018, 70 dossiers d'agressions sexuelles ont été ouverts à l'institution.

C'est une augmentation de plus 300 % comparativement aux chiffres de l'année 2016-2017, une période durant laquelle 17 dossiers du genre ont été ouverts.

Cette année, 11 enquêtes reliées à des plaintes ont débuté au sein de l'université.

Allant d'attouchements non désirés au viol, les plaintes permettent à l'établissement d'offrir notamment du soutien psychologique aux survivants.

Les responsables du bureau de réponses et de prévention des inconduites sexuelles de l'Université de Windsor voient ces statistiques comme une chose positive.

L'organisme d'aide a été créée en 2016.

Je pense que ça reflète le fait que notre communauté est consciente des ressources qui sont disponibles pour elle, explique la coordonnatrice du centre, Dusty Johnstone.

L'université a même procédé à l'embauche d'une personne chargée de superviser l'éducation publique liée à cet enjeu sur le campus à temps partiel l'automne dernier.

Dès le mois prochain, les heures de travail de cet employé augmenteront.

Avec les informations de CBC News.

Windsor

Crime sexuel