•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crue des eaux progresse dans le sud du Nouveau-Brunswick

L'homme debout sur un patio regarde l'eau et les débris qui entourent sa maison

Lance Johnson, résident de Saint-Jean dont la propriété est inondée, rue Ragged Point, envisage d'évacuer les lieux.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Radio-Canada

Les importantes inondations le long du fleuve Saint-Jean causent bien des maux de tête aux résidents dans la moitié sud du Nouveau-Brunswick, mais les autorités prévoient une baisse des eaux dans les régions du nord-ouest.

Dans le sud du bassin, les niveaux sont encore en train d’augmenter. Ils vont rester haut pour plusieurs jours. Il faut rappeler que ce sont des niveaux importants. Si vous avez déjà été inondés dans le passé, on vous conseille d’évacuer votre maison, dit un porte-parole de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, Shawn Berry.

La Croix-Rouge canadienne a établi deux centres d’accueil dans la province, l’un à Fredericton, l’autre à Saint-Jean. Tous les sinistrés qui évacuent leur propriété devraient en informer l’organisme, recommande M. Berry, en composant le numéro 1 800 863-6582.

Il demande aussi aux résidents qui constatent une nouvelle inondation d’en informer l’Organisation des mesures d’urgence au 1 800 561-4034. En cas d’urgence, il faut appeler le service 911.

Plus d’eau que l’an dernier à Fredericton

À Fredericton, le niveau des eaux a légèrement dépassé celui de l'an dernier. Il était à 8,35 mètres, mardi, comparativement à 8,31 mètres en 2018, mais les conséquences sont similaires à celles de l'an dernier, selon le directeur des mesures d'urgence de Fredericton, Wayne Tallon.

L’inondation dans la capitale provinciale touche pour le moment de 100 à 150 propriétés, estime M. Tallon. Personne n’a fait d’évacuation, alors ils demeurent toujours dans leurs maisons. Mais nous, nous en prenons soin. Disons qu’on fait des [vérifications] deux fois par jour. On cogne aux portes pour [être] certains qu’ils ont encore tout ce qu’ils ont besoin, dit-il.

Les résidents de Fredericton devront vraisemblablement prendre leur mal en patience encore quelques jours, estime Wayne Tallon. Toutes les indications [jusqu’à présent], ça va être au moins à la fin de semaine, même dimanche à lundi prochain [...] C’est juste parce que les inondations au sud continuent, alors il n’y a pas beaucoup de place pour l’eau à se décharger, explique-t-il.

Des dizaines de routes fermées

À l’heure actuelle, les inondations touchent au moins 74 routes dans la province, et elles sont fermées dans la majorité des cas, indique Shawn Berry.

Une pancarte sur une route de campagne inondée indique que la circulation y est interdite.

Les autorités rappellent aux automobilistes de respecter les barrages routiers. Les eaux qui recouvrent les routes par endroits peuvent dissimuler des trous, des affaissements de terrain ou des débris dangereux.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

La circulation sur la Transcanadienne entre Fredericton et Jemseg, notamment, est réduite à une voie.

Signes d’amélioration dans le nord-ouest

L’Organisation des mesures d’urgence s’attend à ce que la crue des eaux diminue dans le nord-ouest de la province mercredi et au cours des prochains jours, si dame Nature ne refait pas des siennes.

L'eau entoure un chalet et des arbres

Une inondation à l'endroit où la rivière Baker Brook se jette dans le fleuve Saint-Jean, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

On devrait toujours bien surveiller parce que les niveaux peuvent changer à cause de différents facteurs. Ça peut inclure la glace dans l’eau ou même si on a d’autres pluies. Mais pour le moment, tout semble être bon, souligne Shawn Berry.

Avec des renseignements du Réveil Nouveau-Brunswick

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles