•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept-Îles se dote d’un analyste en environnement

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, et la conseillère du district de Ferland, Guylaine Lejeune, au conseil municipal

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, et la conseillère du district de Ferland, Guylaine Lejeune, au conseil municipal

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

La Ville de Sept-Îles a embauché un nouvel analyste pour mieux structurer son travail en matière d'environnement.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, a expliqué lors de la séance du conseil municipal, lundi soir, qu'une firme indépendante avait analysé les performances de la municipalité en ce qui concerne sa planification.

Selon Réjean Porlier, la Ville traitait au jour le jour les différents enjeux environnementaux, mais elle manquait de ressource pour assurer une meilleure gestion des dossiers.

Il porte une chemise et un veston à l'occasion de la rencontre du Nouvel An.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier

Photo : Radio-Canada

Parce que de toute évidence, on était beaucoup en action, en réaction, c'est-à-dire dans les opérations de tous les jours, a concédé Réjean Porlier. Entre autres à l'usine d'eau, du côté du lieu d'enfouissement technique, on répondait au besoin immédiat, mais sans être en mesure de se donner de la perspective, et ça, ça faisait défaut, c'était clair dans le rapport.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, a ajouté que le travail de l'analyste en environnement permettra d'assurer une meilleure cohésion entre la municipalité et les différents organismes environnementaux avec lesquels elle collabore dont la Corporation de protection de l'environnement de la Ville de Sept-Îles, le Conseil régional de l'environnement de la Côte-Nord et la MRC de Sept-Rivières.

Procédure d’examen des plaintes

Le conseil municipal de Sept-Îles a aussi adopté lors de la séance publique de lundi soir une nouvelle procédure sur la réception et l'examen des plaintes en ce qui concerne l'attribution des contrats publics.

Toutes les municipalités du Québec ont jusqu'au 25 mai pour instaurer ce type de procédure afin de se conformer à la loi 108, adoptée l'an passé.

Cette nouvelle loi a créé l'Autorité des marchés publics, un organisme responsable de la surveillance de l'attribution de certains contrats par les municipalités.

Selon la greffière de la Ville de Sept-Îles, Valérie Haince, cette procédure permettra notamment de mieux baliser la façon dont les entreprises peuvent formuler une plainte par rapport aux documents d’appel d’offres préparés par la Municipalité.

La greffière de la Ville de Sept-Îles, Valérie Haince, et le directeur général, Patrick Gwilliam, au conseil municipal

La greffière de la Ville de Sept-Îles, Valérie Haince et le directeur général, Patrick Gwilliam, au conseil municipal

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La procédure s’appliquera aux contrats de 100 000 $ et plus ou les contrats que nous octroyons de grés à grés pour la même valeur, a précisé Valérie Haince.

Avec les informations d'Alix-Anne Turcotti

Côte-Nord

Politique municipale