•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regroupement de la formation professionnelle : la CS des Rives-du-Saguenay veut travailler « en équipe »

Un homme est en train de souder une pièce de métal.

La CS des Rives-du-Saguenay a adopté la nouvelle structure administrative visant le regroupement de la formation professionnelle

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Mélyssa Gagnon

Le conseil des commissaires a entériné, mardi soir, la nouvelle structure administrative qui permettra le regroupement de ses cinq centres de formation professionnelle en une seule entité.

Le projet suscite du mécontentement. Un étudiant en mécanique automobile, Pierrot Côté, s’est présenté à l’assemblée pour dénoncer l’absence de consultation.

Vous proposez la fusion des conseils d’établissement alors qu’ils peuvent être des facteurs de mobilisation importants. On s’en sert pour créer des contacts avec le milieu du travail. C’est plus facile de rallier des gens. Si les gens n’ont plus de pouvoir décisionnel sur l’avenir de leur école, ça devient difficile d’avoir cette adhésion.

Pierrot Côté, étudiant en formation professionnelle

Le président du CFP du Fjord, Jean-Benoît Gagnon, partage la même inquiétude.

Liz Gagné à la table des commissaires. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'assemblée mensuelle du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay avait lieu mardi soir.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

On demande aux membres du conseil de mettre en pause le projet et de relancer un processus de consultation complet. C’est pas vrai qu’on ne peut pas mieux travailler ensemble pour aller chercher plus d’élèves, mais pour le faire, il faut que vous alliez chercher l’adhésion du corps professoral et des étudiants, croit-il.

La présidente du conseil des commissaires, Liz S. Gagné, assure que le projet se fera « en équipe », avec l’adhésion des parties impliquées, dans un esprit de concertation.

Liz S. Gagné précise que le projet n’a rien à voir avec celui soumis par la CS des Rives-du-Saguenay en 2016.

Peu après la nomination de Chantale Cyr, la direction a rendu publique son intention de créer un « méga centre » de formation professionnelle dans l’enceinte de l’école Laure-Conan. Le projet était toutefois tributaire de l’obtention d’une enveloppe de 30 millions de dollars de la part du ministère de l’Éducation du Québec. La CS n’a jamais obtenu les fonds demandés.

Selon les informations fournies par la présidente, ce type de regroupement est monnaie courante en région et ailleurs au Québec. La gestion et le recrutement d'élèves s'en trouvent facilités.

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation