•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseil scolaire nord-ontarien pourrait perdre la moitié de ses enseignants du secondaire

Salle de classe

La Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario croit que les suppressions de postes limiteront les choix de cours pour les élèves.

Photo : iStock

Radio-Canada

Selon la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario, 121 des 240 enseignants du secondaire du conseil scolaire public anglophone Near North District School Board (NNDSB) recevront un avis de poste excédentaire et n’auront possiblement pas d’emploi en septembre.

On n’accepte pas ces suppressions, a affirmé Glen Hodgson, le président local de la FEESO devant le bureau de circonscription du ministre des Finances Vic Fedeli, à North Bay.

Il s’agit d’un nombre sans précédent de mises à pied potentielles [au NNDSB], et c’est une conséquence directe des compressions dévastatrices du gouvernement Ford dans l’éducation publique de la province, indique la FEESO dans un communiqué.

Notre ministre des Finances devrait comprendre que l’investissement dans l’éducation est très rentable pour les économies locales et que la réduction du financement de l’éducation met en péril le progrès économique.

Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario

Le NNDSB compte des écoles secondaires à North Bay, Sturgeon Falls, Mattawa, South River et Parry Sound.

La ministre de l’Éducation Lisa Thompson avait affirmé en mars que la stratégie du gouvernement ne prévoyait pas de licenciement, mais plutôt que les postes des enseignantes et enseignants qui partent à la retraite ou démissionnent ne seraient pas pourvus.

La ministre de l’Éducation de l’Ontario, Lisa Thompson, fait une déclaration au Centre des sciences.

Lisa Thompson a déclaré que l’augmentation du nombre d’élèves par classe au secondaire leur permettra d'avoir de la résilience et d'améliorer leur capacité d’adaptation.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Je peux vous garantir qu’il n’y a pas 121 de nos enseignants qui vont partir à la retraite en septembre.

Glen Hodgson, président local de la FEESO pour le district 4

Selon M. Hodgson, aucun avis de poste excédentaire n’a été envoyé par le NNDSB l'an dernier ou il y a deux ans.

Le syndicat croit que les impacts de ces licenciements potentiels seront particulièrement marqués dans les écoles rurales où la planification des programmes constitue un défi de taille [même] dans les meilleures conditions.

La FEESO demande au gouvernement de faire marche arrière avant qu’il ne soit trop tard pour l’éducation en Ontario.

Nord de l'Ontario

Éducation